Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 mai 2017 3 24 /05 /mai /2017 14:49

Je me suis enfin débarrassée de la pub sur mon blog et j’avoue que je me sens un peu plus libre ! C’est nettement plus agréable de parcourir la page sans ces images intempestives sur lesquelles je n’avais aucun contrôle. J’y ai même gagné un nom de domaine en prime, car vous noterez que ma page s’appelle désormais tartinejeanne.com !

Lorsque c’est la saison, je n’achète pas très souvent de cerises. Elles sont souvent très chères si on les veut françaises, mais c’est surtout qu’il faut les manger ou les cuisiner très rapidement car elles se gâtent en moins de deux.

La semaine dernière Guy qui m’a envoyé un texto pour me dire de venir avec les petits pour cueillir les cerises de leur jardin avant les orages. Guy et Martine, ce sont un peu les grands-parents par intérim de Clotilde, Hugues, Louis et Madeleine. Martine était la nounou de Clotilde et d’Hugues, puis elle a pris sa retraite et nous sommes restés très proches. A chaque naissance, ce sont eux qui sont venus à la maison pour garder les enfants lorsque Laurier et moi sommes partis à la maternité. C’est notre famille d’adoption, ici dans le bordelais…
Nous sommes donc allés tous les 6 à la cueillette dans le grand cerisier de leur jardin, pour la plus grande joie des enfants. Deux paniers, douze mains collantes et d’innombrables tâches indélébiles plus tard, les gouttes de pluie ont commencé à tomber, il était temps de rentrer !

Clafoutis aux Cerises

Dans la foulée Louis et moi avons préparé le premier clafoutis de la semaine, celui de ma recette habituelle, que nous avons dégusté presqu’à sa sortie du four.
Et puis j’ai eu envie d’en essayer d’autre alors j’ai ouvert tous mes livres de cuisine qui mentionnent ladite recette et j’ai fait ma sélection.  
Finalement, celui que tout le monde a préféré est celui de mon vieux livre « l’Art Culinaire Moderne » qui date des années 40 ou 50 (celui-là même qui donne des conseils pour être une bonne femme d’intérieur et savoir bien recevoir ses invités !) La recette est toute simple et pourtant délicieuse.
Comme quoi, on se trompe rarement lorsque l’on revient aux classiques…

Clafoutis aux Cerises

Les ingrédients pour 6 personnes:
● 750g de cerises équeutées
● 125g de sucre en poudre
● 3 œufs
● 30cl de lait entier
● 60g de farine
● 1 bonne pincée de sel
● quelques gouttes d’arôme de vanille

Préparation
1.
Mélanger le sucre et la farine, puis ajouter les œufs un à un, tout en battant. Eliminer les éventuels grumeaux, puis incorporer le sel, la vanille et le lait froid. Bien mélanger afin d’obtenir un ensemble lisse et homogène.


2. Préchauffer le four à 180°C. Dans un grand moule à manqué ou en céramique rond (diamètre 26 centimètre environ) préalablement beurré, disposer les cerises puis verser le mélange précédemment obtenu.

3. Placer au four et laisser cuire 35 minutes ou jusqu’à ce que le clafoutis soit bien doré. Sortir du four et laisser tiédir. Saupoudrer de sucre en poudre avant de servir.

Servir tiède ou froid

Clafoutis aux Cerises


Mon Accord Mets-Vin
Pour accompagner ce clafoutis j’irais bien chercher du côté d’un vin avec de la sucrosité mais rappelant les arômes de la cerise. C’est pour cela que j’opterais très probablement pour un Banyuls, vin doux muté (vin dont la fermentation a été stoppée par l’ajout d’eau-de-vie) issu de cépages rouges (Grenache principalement) et originaire de la région des Pyrénées.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot - dans cerise
commenter cet article
17 mai 2017 3 17 /05 /mai /2017 11:16

Voici un vin qui ne manque jamais de m’impressionner et de me séduire. Et ce n’est pas parce que j’ai un faible pour la maison. En effet, j’ai eu la chance de travailler quelques temps pour Claire Villars-Lurton, propriétaire des Châteaux Ferrière et La Gurgue à Margaux, ainsi que Haut-Bages Libéral à Pauillac. Je garde de cette période un excellent souvenir. Ce fût ma première véritable expérience professionnelle dans le monde des Grands Crus Classés de Bordeaux et Claire Villars-Lurton m’y a propulsée en m’offrant une liberté d’initiative, qui, avec le recul, me laisse pleine de gratitude.

Ce fameux Ferrière 2005, c’est un millésime qui avait été mis en bouteilles lors de ma première année à la propriété. Nous avions participé au changement de l’étiquette, notamment.

Toujours est-il, que c’est à Pâques, cette année, alors que nous retrouvions sa famille au grand complet que Laurier et moi avons décidé qu’il était temps de partager quelques flacons dudit millésime. C’est un agneau de 7 heures qui est venu s’accoquiner avec ce précieux nectar. Accord particulièrement apprécié…

Château Ferrière, Margaux 2005

Château Ferrière en très bref
Le Château Ferrière est un 3ème Cru Classé en 1855. Sa vignoble, planté en Cabernet Sauvignon, Merlot, Cabernet Franc et Petit Verdot couvre une de surface de 10 ha, ce qui en fait l’un des plus petits vignobles des Crus Classés de la Rive gauche de Bordeaux (si ce n’est le plus petit).
Assez peu connu, cette propriété est pourtant une pépite dans elle produit des vins fabuleux. Il n’y a pas de secret, tout réside dans le fait que son vignoble est planté sur un terroir d’exception. Preuve en est, ses vignes jouxtent celles de Château Margaux !
Ayant obtenu sa certification en Agriculture Biologique en 2015, le Château Ferrière est en conversion  en biodynamie.
 

Château Ferrière, Margaux 2005

Commentaire de dégustation
Le premier nez offre un bouquet délicat de fruits rouges frais (cerise, framboise). A l’aération, c’est une explosion de fraîcheur gourmande, fruitée, avec un côté « violette » assez marqué, enrobé par des notes fumées, épicées et légèrement réglissées.
En bouche, l’attaque est à la fois intense et racée. La structure puissante s’ouvre sur une trame complexe et dense, tout en offrant une souplesse gourmande, avec une certaine sucrosité. Les tannins, encore présents, apportent au vin sa texture veloutée. La longueur en bouche est absolument remarquable, comme la finale, tout en fraîcheur et en délicatesse.
Un vin d’une très grande classe.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot - dans vin
commenter cet article
1 mai 2017 1 01 /05 /mai /2017 18:14

La saison des asperges est toujours trop courte à mon goût. Chez nous c’est presque toujours les vertes que nous cuisinons. En variant les plaisirs, mais le plus souvent, elles sont dégustées tout simplement cuites à la vapeur, avec du beurre fondu, du sel et du poivre.

Comme Laurier est un fanatique des pâtes et qu’il lui faut sa dose quasi-quotidienne, la créativité ne doit pas faire défaut dans notre cuisine, au risque de s’ennuyer ferme… Simple et délicieuse, cette recette de tagliatelle à la crème d’asperge nous plait beaucoup.

On y ajoute tantôt des petits copeaux de jambon de Parme, tantôt des lanières de saumon fumé, selon l’humeur…

Tagliatelles aux Asperges

Les ingrédients pour 4 à 6 personnes:
● 250g de tagliatelles fraîches
● 1 botte d’asperges vertes
● 1 botte d’oignons frais
● 20cl de crème liquide entière
● 1 pincée de coriandre fraîchement ciselée
● 1 noisette de beurre
● 1 cuiller à café d’huile d’olive
● 4 à 5 tours de poivre du moulin
● 1 cuiller à café de fleur de sel

Préparation
1.
Après s’être débarrassé du pied trop filandreux des asperges, les faire cuire à la vapeur pendant 8 minutes. Pas plus. Elles subiront une seconde cuisson plus tard. Couper les pointes et les réserver. Couper également quelques petites rondelles. Couper le reste en petits tronçons.


2. Dans un fait-tout, faire fondre le beurre dans l’huile d’olive et y jeter les oignons frais émincés pour les faire suer. Ajouter rapidement les tronçons d’asperge et remuer le tout pour faire cuire à feu moyen-vif pendant 2 minutes. Incorporer 10cl d’eau et mixer à l’aide d’un mixeur plongeant. Porter à ébullition, ajouter la crème, ainsi que la coriandre. Mixer à nouveau. Lorsque l’ensemble frémit, arrêter le feu et réserver au chaud.

3. Dans une sauteuse, faire fondre un peu de beurre et y jeter les pointes d’asperge afin de les rôtir.

4. En même temps, dans un fait tout, faire cuire les tagliatelle al dente. Les disposer sur les assiettes de service, les napper des crème d’asperge et garnir de pointes d’asperge. Servir sans attendre.

Tagliatelles aux Asperges

Mon Accord Mets-Vin
Je propose un vin blanc sec ample, à la fois fruité, aromatique et de caractère. Je crois qu’un Graves blanc, mieux, un Pessac Léognan blanc, rive gauche bordelaise offrira un bel équilibre sur ce plat printanier.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot - dans asperge crème coriandre
commenter cet article
9 avril 2017 7 09 /04 /avril /2017 13:36

La semaine des Primeurs (semaine de présentation du nouveau millésime aux professionnels internationaux du monde du vin) s’est achevée à Bordeaux et je dois dire qu’avec Laurier, nous n’étions pas fâchés de voir le week-end arriver pour savourer une bonne bière.
Le millésime 2016 se révèle particulièrement réussi pour les rouges. Côté Sauternes-Barsac, il y a également de très belles choses. J’ai trouvé d’une manière générale que les vins étaient très denses, très liquoreux. Cela est fort probablement dû au fait que le phénomène de botrytisation (développement de la pourriture noble sur les baies) s’est fait très progressivement et que beaucoup de propriétés ont vendangé très tardivement.

Afin de me détendre un peu après cette semaine intense, j’ai remis les pieds dans ma cuisine pour préparer un petit dessert aux enfants (et pour nous aussi accessoirement).  J’ai opté pour de la mangue car ils ont décrété que c’était leur fruit préféré et m’en réclament  à cor et à cris.
Lait de coco et mangue me semblait un mariage intéressant, j’ai donc préparé ma panna cotta ainsi avec un soupçon de vanille et les enfants étaient ravis
Pour ma part, avec un petit verre de Barsac, c’est très bien passé également 

Panna Cotta au Lait de Coco et à la Mangue

Les ingrédients pour 6 personnes:

Pour la Panna Cotta
● 30cl de lait de coco
● 30cl de crème entière liquide
● 50 sucre en poudre
● 1 gousse de vanille
● 3 feuilles de gélatine

Pour le coulis de mangue
● 1 mangue bien mûre
● 1 cuiller à café de jus citron
● 1 cuiller à soupe de sucre en poudre

● quelques feuilles de menthe

Préparation
1.
Dans une casserole, faire chauffer la crème, le lait de coco, le sucre et la vanille. Dès frémissement, éteindre le feu et laisser infuser la vanille pendant une dizaine de minutes. Pendant ce temps, faire tremper les feuilles de gélatine dans l’eau froide.


2. Après infusion de la vanille, gratter les graines et ôter la gousse. Ramener la crème à frémissement et mélanger les feuilles de gélatine à la crème en mélangeant vivement. Répartir dans les verrines.

3. Laisser refroidir et placer au frais toute une nuit et jusqu’au moment de servir.
Je couvre toujours mes verrines d’un film alimentaire avant de les placer au frais.

4. Préparer le coulis
Eplucher la mangue et prendre soin d’en conserver quelques petits dés pour la décoration. Mixer la mangue avec le jus de citron et ajouter le sucre si nécessaire
Vous pouvez conserver ce crumble quelques jours dans une boite hermétiquement fermée.

5. Au moment de servir
Napper les panna cotta de coulis de mangue et décorer de quelques dés, ainsi que d’une feuille de menthe.

Panna Cotta au Lait de Coco et à la Mangue

Mon Accord Mets-Vin
Je propose d’opter pour un vin blanc liquoreux, un Barsac sera très intéressant de par sa fraîcheur et sa minéralité. Une autre alternative pourra être un Gewurztraminer, en Vendanges Tardives, dont les notes très fruitées et épicées sauront mettre en valeur ce dessert.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot - dans lait de coco mangue crème menthe
commenter cet article
26 mars 2017 7 26 /03 /mars /2017 15:24

A la maison on est très très fan des desserts au citron, gâteau, cake, carré, cake, sorbet, on prend tout ! Et puis je trouve que c’est le genre de dessert qui, généralement, passe bien avec tout le monde. Beaucoup pensent qu’en préparant un dessert au chocolat, ils feront l’unanimité, mais je suis certaine qu’avec un dessert au citron, le succès sera d’autant plus important.

Bon, peut-être que je dis ça parce que je n’aime pas le chocolat…

Bref. Cette tarte au citron, je l’ai voulue avec une note un peu différente de celle que je fais habituellement. Je mets toujours un peu de poudre d’amande dans ma pâte brisée mais, je me suis dit cette fois-ci que la pistache serait intéressante sur le citron.

J’ai donc ajouté un peu d’arôme à ma pâte et saupoudré le dessus de ma tarte de pistaches que j’avais préalablement passées au four quelques minutes et concassées. Je dois dire que nous n’avons pas été déçus du résultat !

Tarte au Citron, Touche de Pistache

Les ingrédients pour 6 personnes:

Pour le fond de tarte (environ 22cm de diamètre)
● 150g de farine
● 150g de poudre d’amandes
● 150g de beurre ramolli en pommade
● 60g de sucre glace
● quelques gouttes d’arôme de pistache

Pour la garniture au citron
● 4 citrons
● 3 œufs
● 250g de sucre
● 20cl de crème liquide

● 70g de pistaches torréfiées et concassées

Préparation

Préparer le fond
1. Préchauffer le four à 180°C. Mélanger la farine, la poudre d’amandes et le sucre glace. Incorporer le beurre et travailler la pâte jusqu’à l’obtention d’un appareil souple.

2. Etaler la pâte précédemment obtenue dans un moule à tarte. Placer au four et laisser cuire 15 minutes, ou jusqu’à ce qu’elle dore. Laisser refroidir.

Préparer la garniture au citron
1. Prélever le zeste d’un des citrons. Les râper très finement. Presser le jus des 3 citrons et le passer au chinois (fine passoire).  

2. Battre les œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne mousseux. Incorporer le jus de citron, ainsi que les zestes de citron. Ajouter enfin la crème liquide et bien mélanger l’ensemble.

3. Préchauffer le four à 150°C. Verser le mélange au citron sur le fond précuit. Passer au four et laisser cuire 25 à 30 minutes. Laisser refroidir totalement avant de démouler. Placer au frais au moins une heure.
Pour vérifier que la cuisson est bonne, secouez le moule très légèrement pour voir si le centre est encore liquide. Si le centre est figé on peut arrêter la cuisson.

On pourra laisser au frais toute la nuit.

4. Juste avant de servir, saupoudrer le dessus de la tarte de pistaches concassées.

Tarte au Citron, Touche de Pistache

Mon Accord
Je propose un Champagne sur ce dessert à la fois sucré, acidulé et croquant.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot - dans citron crème pistache amande
commenter cet article
19 mars 2017 7 19 /03 /mars /2017 17:13

Voici une recette qui fleure bon le Nord. Enfin qui fleure bon, façon de parler ! De la bière, du Maroilles, des moules, on peut difficilement faire plus nordiste…Et plus odorant ! Mais alors, qu’est-ce qu’on s’est régalés ! A la maison on est des inconditionnels des moules au Maroilles (dont je n’ai pourtant encore jamais posté la recette sur ces pages, ce sera fait dès la saison des moules revenue !) Je m’étais toujours dit qu’il fallait que je crée une soupe genre « Chowder » (Plat typiquement Nord-Américain), un peu épaisse, avec des moules déjà décortiquées, et du Maroilles, mais aussi de la bière. C’est donc chose faite !

Soupe de Moules au Maroilles

Les ingrédients pour 6 personnes :
● 250g de moules cuites décortiquées et congelées

● ¼ de Maroilles
● 3 échalotes
● 15cl de bière ambrée
● 40cl de lait
● 1 cuiller à soupe bombée de farine
● 1 noix de beurre salé
● 1 cuiller e persil frais ciselé
● 1 cuiller à café d’huile d’olive
● ½ cuiller à café de mélange de poivres concassés

Préparation
1.
Mettre les moules dans une casserole et les recouvrir de lait. Faire chauffer à feu doux puis éteindre dès le frémissement. Laisser décongeler pendant 30 minutes à 1 heure. Egouter les moules en prenant soin de conserver le lait.


2. Dans un fait-tout, faire fondre le beurre dans l’huile d’olive, y jeter les échalotes émincées. Les laisser dorer, puis ajouter la farine. Remuer et laisser cuire une petite minute. Mouiller avec la bière, remuer pour l’incorporer doucement.

3. Couper le fromage en petits morceaux et l’ajouter dans le fait-tout. Le laisser fondre à feu doux tout en remuant. Ajouter ensuite le lait de décongélation des moules progressivement.

4. Incorporer enfin les moules et laisser cuire encore cinq minutes à feu doux. Poivrer et ajouter le persil.
Servir avec du pain

Soupe de Moules au Maroilles

Mon Accord Mets-Vin
Plutôt que de se risquer vers un vin qui sera à coup sûr écrasé par la puissance des arômes présents, je propose de rester sur la bière utilisée pour la cuisson, une bière ambrée !

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot - dans moules Maroilles bière
commenter cet article
12 mars 2017 7 12 /03 /mars /2017 16:20

Je n’ai pas honte de le dire, je suis nulle en macaron. J’ai du réussir une ou deux fournées dans ma carrière de bloggeuse culinaire, vraiment pas de quoi pavaner. C’est probablement parce que je ne cours pas après non plus. J’adore l’amande, mais les macarons, c’est différent. On ne sait jamais trop sur quoi on va tomber. Il y a ceux que ça enthousiasme, et ceux que ça rend suspicieux. Je suis de ceux-là. Je préfère avoir la notice, comme au dos de la boîte de Quality Street, histoire de ne pas tomber sur les chocolats noirs fourrés à la crème de liqueur d’orange…

Lors de notre tour hebdomadaire sur le marché de Cadillac, il m’arrive régulièrement d’acheter quelques mini-canelés (oui, il paraît qu’on lui a ôté un « n » dans les années 80…) pour accompagner le petit café de fin de marché. Cela fait des années que je les prends chez M. Canelé et Mme Macaron, basés à La Brède (près de Bordeaux) et qui sont là tous les samedis. M. Canelé les prépare et les cuit juste devant nous, non sans lancer des « crrrrrrrrrrroustillants ! mmmmmmmmmmoelleux ! On se rrrrrrrrrégale ». Et je dois dire que rien qu'à l'odeur, on se régale. 

Ils proposent d’autres pâtisseries et aussi, comme leur nom l’indique, des macarons, sur lesquels Hugues lorgne à chaque passage, au point de se désintéresser des canelés.

Il y a deux semaines, nous étions invités chez nos amis, Pauline et Lionel, et je me suis dit, « pourquoi ne pas leur apporter ces jolis macarons ? » Nous en avons pris de toutes les couleurs et Hugues a pu enfin mordre dedans. Il était aux anges. Nous les avons-nous aussi goûtés et nous nous sommes vraiment régalés !

J’en viens à ma recette. En plus des macarons, j’ai acheté aussi quelques canelés et M. Macaron m’a demandé si nous avions du Rhum à la maison. Après avoir répondu par la positive, il m’a tendu un petit sac de canelés très (trop) caramélisés en me disant de les mettre dans un bocal avec moitié eau moitié Rhum, un peu de sucre et de les laisser tremper au moins 48 heures ; pour ensuite les déguster comme un Baba au Rhum.

Toute contente je me suis empressée de tenter l’expérience et d’essayer quelques recettes de sirops. Je pense que l’on peut conserver ces petits canelés au moins 1 à 2 moins en bocal bien fermé. Je les ai d’abord goûtés seuls, un vrai régal ! Ensuite, j’ai testé avec de la glace vanille, de la chantilly, puis j’ai cherché des méthodes d’accommodation dudit canelé-baba. C’est ainsi que j’ai pensé à cette crème brûlée. Le résultat fût vraiment délicieux !

Crème Brûlée au Canelé Façon Baba au Rhum

Les ingrédients pour 4 personnes :

Pour les canelés façon Baba au Rhum :
● 15cl de Rhum
● 15cl de sirop de sucre de canne
● 25cl d’eau
● 10 mini canelés

Préparation
1.
Faire chauffer l'eau et le sirop de sucre de canne ensemble à feu doux pendant une dizaine de minutes. Arrêter le feu et ajouter le Rhum.


2. Verser le mélange dans un grand bocal. Lorsque le mélange est froid, ajouter les canelés et refermer. Laisser macérer au moins 48 heures avant de consommer.

Pour la crème brûlée :
● 4 canelés façon Baba au Rhum

● 25cl de lait entier
● 25cl de crème entière (33%) liquide

● 80g de sucre en poudre
● 5 jaunes d’œuf
● 1 gousse de vanille
● 100g de cassonade

Préparation
1.
Faire chauffer le lait avec la crème, 40g de sucre et la gousse de vanille. Arrêter le feu à frémissement. Laisser infuser la vanille puis gratter la gousse. Laisser refroidir totalement.


2. Pendant ce temps, battre les jaunes avec le reste de sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

3. Préchauffer le four à 110°C. Placer un canelé égoutté au centre de chaque ramequin prévu pour les crèmes brûlées. Placer les ramequins sur une plaque.

4. Incorporer le lait aux jaunes battus sans cesser de battre. Verser doucement le mélange obtenu dans les ramequins, autour des canelés.

5. Placer au four et laisser cuire 1 heure à 1h10. Laisser refroidir totalement, puis placer au réfrigérateur au moins 4 heures avant de servir.

6. Juste avant de servir, saupoudrer un peu de cassonade sur le dessus des crèmes et à l’aide d’un chalumeau de cuisine.

Crème Brûlée au Canelé Façon Baba au Rhum

Mon Accord Mets-Vin

Difficile de proposer autre chose que le Rhum ici car il est très présent et rend un accord avec un vin trop risqué. Il serait écrasé…
​​​​​​​

M. Macaron m’en a redonné un petit sac au marché d’hier, ils trempent déjà… J’ai hâte !

Si vous habitez dans le Bordelais, ne manquez pas de goûter les douceurs (canelés, macarons, croustades, gâteau basque, chouquettes…) de M. Canelé et Mme Macaron.

Crème Brûlée au Canelé Façon Baba au Rhum

Ils sont sur les marchés :
Cadillac (tous les samedis, La Teste-de-Buch (tous les dimanches), Lacanau-Océan (mercredis d’avril à septembre), Mimizan (Jeudi de juillet à août)

5€ les 20 mini canelés et 5€ les 9 macarons
 

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot - dans Rhum crème jaunes d'oeuf cassonade
commenter cet article
26 février 2017 7 26 /02 /février /2017 12:08

Le temps des fondues, raclettes et autres copieux repas centrés autour du fromage n’est pas encore tout à faire révolu. Je ne pense pas être la seule à avoir des restes de fromage après une « raclette party ». Ce n’est pas le genre de reste qui pose trop de problème à la maison. Les enfants adorent le fromage sous toutes ses formes.  Il m’arrive très souvent d’utiliser la raclette en gratin ou comme ici, dans des grilled cheese.

Avec une tranche de bacon ou de jambon cru pour rester fidèle à son accompagnement traditionnel, un peu de roquette pour apporter une touche fraîche et poivrée, et voilà un sandwich chaud et très savoureux dont vous me direz des nouvelles !

Grilled Cheese à la Raclette et au Bacon

Les ingrédients pour 2 personnes :
● 4 tranches de pain de campagne aux graines
● 4 tranches de bacon
● 150g de Raclette coupée en tranches
● une bonne poignée de roquette
● 1 cuiller à soupe d’huile d’olive
● 2 noix de beurre + pour la cuisson
● 2 tours de poivre du moulin

Préparation
1.
Tartiner chaque tranche de pain d’un peu de beurre.


2. Dans une poêle ou une sauteuse, faire griller les tranches de bacon.

3. Disposer une les tranches de fromage sur chaque tranche de pain et ajouter sur deux d’entre elles, deux tranches de bacon grillé. Ajouter de la roquette, donner un tour de  moulin à poivre et refermer. Exercer une légère pression sur les sandwichs afin que les ingrédients se solidarisent.

4. Dans la sauteuse, faire fondre le beurre restant dans l’huile d’olive et y faire cuire à couvert les grilled cheese 1 à 2 minutes sur chaque face.
Le fait de couvrir permet au fromage de fondre à cœur et que les côtés soient bien croustillants.

Grilled Cheese à la Raclette et au Bacon

Mon Accord Mets-Vin
Un vin blanc sec aromatique et fruité et rond. J’irais bien chercher un Saint Joseph blanc, originaire de la Vallée du Rhône

 

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot - dans raclette roquette bacon beurre
commenter cet article
19 février 2017 7 19 /02 /février /2017 12:12

Une éternité que je ne suis pas venue cuisiner sur ces pages… Ce n’est pas l’envie qui manque, mais bien le temps, et c’est pourquoi la recette que je propose aujourd’hui est aussi simple qu’elle est rapide à préparer. Ce début d’année 2017 a été plutôt intense et fatiguant alors j’avoue n’avoir guère le loisir de passer de longues heures en cuisine pour tester et élaborer de savants mélanges. Je vis sur mes acquis et la place pour l’innovation est assez faible malheureusement.
Cette recette est un vrai délice. Un accompagnement chiadé, une jolie présentation, quelques artifices et ce plat a tout d’un grand !
Pour faire plus rapide, j’utilise des crevettes déjà cuites. Ainsi, la cuisson ne prend que très peu de temps. Cela dit, on pourra tout à fait utiliser des gambas crues que l’on cuira et décortiquera ensuite.
Le cognac et la crème font une sauce merveilleuse pour les crevettes. Vous m’en direz des nouvelles !

Gambas au Cognac

Les ingrédients pour 2 personnes:
● 400g de gambas cuites décortiquées
● 7cl de Cognac

● 1 cuiller à soupe de coriandre fraichement ciselée
● 15cl de crème liquide
● 1 noix de beurre
½ cuiller à café poivre du moulin
½ cuiller à café de fleur de sel

Préparation
1.
Dans une sauteuse, faire fondre le beurre et jeter les gambas pour les y saisir.


2. Dès que le contenu de la sauteuse est bien chaud, mouiller avec le Cognac et le laisser s’évaporer presque totalement.

3. Ajouter ensuite la crème et remuer de sorte à bien enrober les crevettes de cette sauce. Assaisonner, ajouter la coriandre et dès que la crème commence à frémir, éteindre le feu, mélanger l’ensemble et servir sans attendre.

Ne pas laisser bouillir la crème sinon elle finira par cailler.

Servir avec du riz basmati ou des pâtes fraîches.

Gambas au Cognac

Mon Accord Mets-Vin
Pour accompagner ces gambas j’irais bien chercher un vin blanc sec issu de Chardonnay et originaire de Bourgogne. Il faut que le vin tienne tête à la puissance du Cognac et la force aromatique de la coriandre, il faudra donc opter pour un vin à la fois structuré, profond et aromatique. Je choisis donc d’opter pour un Montrachet.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot - dans coriandre gambas cognac
commenter cet article
30 décembre 2016 5 30 /12 /décembre /2016 17:01

J’adore cette recette. Je la fais de temps en temps mais pas extrêmement souvent car lorsque c’est le cas, Laurier et moi en mangeons jusqu’à en être écœurés, du coup, je suis rarement pressée d’en refaire…
Je raffole de ce gâteau depuis très longtemps. Lorsque j’étais adolescente, mes frères et sœur, mes parents et moi-même étions très très amateurs de la version surgelée de la marque Lenôtre. Nous le préférions même à une bûche de Noël, c’est dire.
Plus tard, j’ai voulu me lancer dans sa confection et j’ai essayé plusieurs recettes pour trouver la bonne il y a quelques années. C’est divin. Riche, intense, calorique, mais vraiment très bon pour les amateurs de noix !

Succès aux Noix

Les ingrédients pour 6 personnes:

Pour les 2 disques de macaron
● 3 blancs d’œuf
● 120g de poudre d’amande
● 120g de sucre glace
● 2 cuillers à soupe de Maïzena

Pour la garniture aux noix
● 200g de noix
● 150g de sucre glace
● 150g de beurre ramolli en pommade
● 20cl de crème liquide entière (30%) bien froide

Préparer les disques de macaron
1. Mélanger le sucre glace, la poudre d’amande et la Maïzena.

2. Battre les blancs d’œuf en neige ferme et les incorporer délicatement au mélange à l’aide d’un maryse.

3. Préchauffer le four à 180°C. Sur une plaque recouverte de papier cuisson disposer deux cercles à pâtisserie de 16 cm de diamètre. Verser le mélange obtenu à l’étape précédente dans chaque cercle.

4. Placer au four et laisser cuire 15 minutes. Laisser refroidir avant de retirer de la plaque.

Préparer la garniture aux noix
1. Dans le bol du mixeur, mettre les noix avec le sucre glace et les mixer ensemble de sorte à obtenir une poudre grossière. Ajouter ensuite le beurre lorsqu’il est bien mou. Mixer le tout jusqu’à l’obtention d’une pâte onctueuse.

2. Fouetter la crème jusqu’à ce qu’elle devienne bien ferme. L’incorporer délicatement et petit à petit, au mélange précédemment obtenu.

3. Mettre l’appareil obtenu à l’étape précédente dans une poche à douille ou, à défaut, dans un sac congélation dont on coupera un des coins à la fin du remplissage.

4. Disposer la crème aux noix par petits tas serrés sur le premier disque de macaron, de sorte à le recouvrir totalement. Placer le deuxième disque de macaron sur le dessus et réfrigérer jusqu’à dégustation.

On pourra également congeler ce dessert délicieux.

Mon Accord
Je choisirais plutôt un Champagne pour ce type de dessert très riche, de sorte à lui apporter un peu de légèreté. Cela dit, on pourra opter pour une crème de whisky de type Bailey’s, dont les arômes s’accorderont volontiers avec ceux de la noix…

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot - dans noix amande blanc d'oeuf
commenter cet article