Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Tartine Jeanne

Réhydrater les Levures: Pourquoi et Comment?

Je suis une adepte de la réhydratation des levures pour faire mes pains. Ce virus m'a pris lorsque je travaillais en Californie pour un distributeur de produits oenologiques.

En effet, dans la production vinicole, le moût de raisin devient vin par l'intermédaire des levures, entre autres choses. Ces levures sont semblables aux levures de boulangerie que nous utilisons pour faire du pain.

Les levures sont un peu comme des petites bêtes qui ont faim et qui ont besoin de se nourrir pour se développer et bien fermenter. Elles ont aussi besoin d'un environnement propice à leur bonne santé si je puis dire.

Dans le processus de fermentation du vin, l'étape initiale de réhydratation des levures est primordiale avant l'ajout aux moûts. En effet, il est nécessaire de leur créer un environement dans lequel elles pourront se développer facilement.

Pour le pain c'est la même chose. Ces braves petites bêtes ont besoin d'être dorlotées. Bref pour bien faire il faudrait:


Prélever 10 cl de l'eau prévue pour faire le pain et la porter à la température idéale de 38°C. Bien sûr, On n'est pas à quelques degrés près et de l'eau tiède conviendra parfaitement. Il est, en revanche, impératif de ne pas les ébouillanter. Veiller à mettre l'eau dans un grand bol.




Saupoudrer les levures sur cette eau tiède et laisser la magie s'opérer pendant une dizaine de minutes.





Après ce laps de temps, de la mousse devrait se former et se propager.






Ajouter alors une cuillère à café de sucre en poudre, (cela leur permet de se nourrir).
Laisser agir encore quelques minutes.





La quantité de mousse doit etre conséquente.





Vos levures sont réhydratées, elles sont prêtes à bien faire lever votre pain!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

macq 04/07/2008 18:00

Bonjour, je suis impressionné par la qualité du blog et son organisation. Quand on connait l'âge de la rédactrice l'on vérifie que le vieil adage qui est le suivant " la valeur n'attend pas le nombre des années " prends toute son ampleur. Encore Bravo Boris