Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Tartine Jeanne

Bonnezeaux : Le Château de Fesles

Lors de notre petite escapade en Anjou à la fin juin, nous avons visité le Château de Fesles, qui produit des vins du Val de Loire, et notamment dans l’appellation Bonnezeaux 

Pour situer…

Le Château est situé à Thouarcé, à une trentaine de kilomètres au sud d’Angers. La propriété possède l’un des plus anciens vignobles d’Anjou et notre ami Pierre-Yves, qui est du cru, estime que le Château de Fesles représente à Bonnezeaux ce que les Grands Crus Classés sont à Bordeaux, en termes de qualité de vin, ainsi que de référence.  

La production

Les 35 hectares de vignes sont plantés principalement en Chenin Blanc, pour la production du liquoreux et des blancs secs, mais aussi en Cabernet Franc et Cabernet Sauvignon pour la production des vins rouges et rosé. 
 

Outre le fameux Bonnezeaux, qui est un vin blanc liquoreux, la propriété produit plusieurs types de vin : de l’Anjou Rouge et de l’Anjou Village, pour le rouge, de l’Anjou Blanc, ainsi qu’un rosé d’Anjou.

Commentaires de dégustation

 

Château de Fesles – Anjou Blanc 2006  ***

Nez brioché, boisé, avec des notes de pain d’épice. En bouche il est frais, propre, avec une belle acidité et une longueur très agréable qui va en s’intensifiant. Il est ample mais sans excès et sans artifice. C’est un Chenin Blanc vif et facile à boire. (7,50 € la bouteille)

Château de Fesles – « La Chapelle » - Anjou Blanc 2006  ***1/2

Nez séduisant de fleurs, notes de cardamome, c’est une belle expression aromatique du Chenin Blanc. En bouche il présente de beaux agrumes, de la compote d’abricot, de pomme avec un peu de caramel. La finale est moins vive que pour l’Anjou Blanc classique, mais la complexité est d’un niveau supérieur. (12 € la bouteille)

 

Château de Fesles – Anjou Rouge Vieilles Vignes 2006  *1/2

Ce vin n’a pas été filtré.

Je dois avouer que c’est le vin qui m’a le moins plu. Je perçois au nez côté lacté que je ne trouve pas très à propos, en bouche il est plutôt sur des arômes de chocolat et les fruits noirs restent discrets. Il est un peu trop extrait à mon goût. (6 € la bouteille)

 

Nous avons dégusté le premier vin, mais celui-ci était oxydé, je ne dépose donc pas de note de dégustation. Cependant, aux vues de la qualité du second vin, j’ose imaginer que le premier est de toute beauté…

 

Château de Fesles – Second Vin - Bonnezeaux 1998  ***1/2+

Une belle concentration et vivacité au nez avec du miel d’acacias, de l’abricot, avec un côté brioché. En bouche, il est également bien vif avec des arômes de mangue ainsi que de cardamome à nouveau. Il est suave et aérien. Il est doté d’une belle densité en bouche sans pour autant présenter de lourdeur, ce qui me plait beaucoup dans un liquoreux. Une belle longueur pour terminer en beauté. Belle densité en bouche  , boisé, avec des notes de pain d’épice. En bouche il est frais, propre, avec une belle acidité et une longueur très agréable qui va en s’intensifiant. Il est ample mais sans excès et sans artifice. C’est un Chenin Blanc vif et facile à boire. (18 € la bouteille de 50cl)

 

Nous avons reçu un accueil extrêmement chaleureux, au château de Fesles. Notre hôte s’est montrée tout à fait sympathique et nous a accordé beaucoup de son précieux temps. Les structures sont belles, les vignes sont bien tenues, la salle de dégustation est spacieuse et permet une dégustation dans de bonnes conditions, et pour ne rien gâcher, les vins étaient très bon. Une très belle découverte !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article