Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Tartine Jeanne

Tartelettes aux Coings, Chèvre et Poitrine Fumée

Profitons des derniers coings tant qu’il est encore temps, et une fois encore, tentons de sortir des sentiers battus. Après les croustillants de coings au Camembert, restons du côté du salé pour cette recette toute simple.

J’ai imaginé la réalisation de ces tartelettes en m’inspirant du classique canapé pomme, chèvre et lardons et  en l’adaptant aux coings. Moins sucrés, je trouve que les coings apportent à cette association une certaine finesse.
 

Les ingrédients pour 4 personnes (8 tartelettes):

 1 rouleau de pâte feuilletée
 2 coings
 100g de fromage de chèvre en bûche
 4 tranches fines de poitrine fumée
1 cuiller à café d’herbes de Provence
1 cuiller à soupe de sucre roux
2 noix de beurre salé
½ cuiller à café de mélange de poivres concassés
½ cuiller à café de fleur de sel

Préparation
1. Peler les coings et les détailler en très fines lamelles. Couper des rondelles de chèvre. Couper les tranches de poitrine fumée en 2.

2.
Dans une sauteuse, faire fondre le beurre et y jeter les lamelles de coing. Les faire dorer des deux côtés, puis ajouter un petit fond d’eau. Saupoudrer de sucre roux. Couvrir et laisser cuire une quinzaine de minutes à feu doux, en veillant à ce que les coings n’attachent pas.


3.
Pendant la cuisson des coings, à l'aide d'un emporte pièce ou d'un verre, découper de petits ronds de 8 à 10 cm de diamètre dans la pâte feuilletée et les placer sur une plaque recouverte de papier cuisson. Badigeonner les ronds de beurre fondu. Préchauffer le four à 180°C.


4.
Sur les ronds de pâte feuilletée disposer les lamelles de coing, saler et poivrer. Ajouter ensuite une rondelle de chèvre et envelopper l’ensemble de poitrine fumée. Saupoudrer d’herbes de Provence. Passer au four une vingtaine de minutes.


En apéritif, en salade ou en plat accompagné de légumes verts, ces petites tartelettes se plieront à vos envies.

 

Ici encore, on pourra jouer sur l’accord sucré salé en optant pour un vin blanc moelleux. Un Coteaux du Layon, produit dans la Vallée de la Loire aura bien sa place ici.
En restant dans la Vallée de la Loire, un blanc sec sera également un bon compagnon de ces petites tartelettes. Un Saint-Pourçain, issu principalement de cépage Chardonnay et de Tressalier, il saura relever le coing par sa vivacité et sa complexité aromatique.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article