Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 07:30

Nous y voilà ! Les petits cadeaux gourmands font leur grand retour, et il est encore temps de s’y mettre pour faire plaisir à son entourage.
J’adore offrir ce type de petites friandises, bonbons, biscuits, chocolats, mais encore bien d’autre choses. Rien de tel pour donner le sourire autour de soi.
Le fudge fait partie de ces gourmandises que j’aime beaucoup et que j’avais toujours eu envie de faire à la maison sans pour autant me lancer. Comme pour bien d’autres choses, je pensais que sa préparation était fastidieuse et compliquée et jusqu’ici, j’avais renoncé par manque de temps. Or, j’ai tout récemment découvert que le fudge était vraiment d’une simplicité déconcertante à réaliser.
J’aime les recettes simples et rapides, qui non seulement assurent des résultats fabuleux et savoureux, mais tiennent également leurs promesses !
En essayant diverses recettes j’ai fini par adapter ma propre version de base, tout en testant diverses variations avec divers types de chocolats et de garniture…
Les possibilités sont infinies, qu’est-ce qui vous fait envie ? …

Fudge-au-Chocolat-Blanc--Sirop-d-Ertable-et-Noix-de-Pecan.JPG

Pour une quarantaine de carrés de fudge
 395g de lait concentré sucré (1 boîte)
 20g de beurre salé
 200g de chocolat râpé ou en petits dés
75g de noix ou autre garniture au choix

Idées d’associations :
Chocolat blanc, sirop d’érable et noix de pécan
Chocolat blanc et noix de coco
Chocolat au lait et noisettes torréfiées
Chocolat au lait, beurre de cacahuètes et cacahuètes
Chocolat blanc, Bailey’s et noix
Chocolat noir et amandes
Chocolat noir et écorces d’oranges confites...

Préparation
1. Dans une casserole faire fondre le beurre dans le lait concentré sucré à feu doux. Lorsque le mélange frémit, laisser cuire 5 petites minutes sans cesser de remuer.

2. Ajouter le chocolat progressivement sans cesser de remuer pour qu'il s'intègre bien au mélange.

3. Hors du feu, ajouter enfin les noix.

4. Verser le mélange dans large plat recouverte d’une feuille de papier cuisson. Taper le plat pour égaliser la surface. Laisser refroidir puis placer au frais pour un minimum de 4 heures.

5. Découper le fudge en dés.
Le fudge se conserve facilement 2 semaines s’il est gardé au réfrigérateur.


Fudge-au-Chocolat-Blanc--Sirop-d-Ertable-et-Noix-de-Pecan-.JPG

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot - dans chocolat lait concentré sucré
commenter cet article
7 décembre 2012 5 07 /12 /décembre /2012 07:30

Voici une spécialité américaine dont je suis très très fan. Lorsque nous vivions aux états Unis, Laurier et moi aimions nous rendre dans une sorte de café dont la spécialité était ces « pâtisseries » (si on peut se permettre de les appeler ainsi…) typiquement américaines. Imaginez des étals présentant des dizaines de rangées de donuts de toutes couleurs et de tous décors, plus appétissants les uns que les autres. La traditionnelle boîte rose qui emballait nos péchés mignons ne manquait pas de charme non plus…

Je ne peux m’empêcher d’en préparer à l’occasion, lorsque j’ai la nostalgie du pays de l’Oncle Sam. Ce n’est pas pour déplaire à laurier qui refuse de les partager avec qui que ce soit, quand bien même il y en a douze sur la table.

Mes préférés sont ceux garnis de glaçage simple au sucre glace et à l’eau ou au jaune d’œuf. Clotilde, quant à elle, a un faible pour ceux qui sont colorés, en particulier les bleus et les roses…Forcément !

Donuts-2.JPG

Les ingrédients pour une douzaine de donuts 

Pour les donuts :
 400g de farine + pour le plan de travail
 160g de sucre
 40g de beurre
15cl de lait
2 œufs
1 sachet de levure chimique
½ cuiller à café de cannelle moulue
½ cuiller à café de muscade moulue

Pour le glaçage :

Option 1
 200g de sucre glace
 20ml d’eau tiède

Option 2
 100g de pâte à tartiner au chocolat
 paillettes décoratives

Option 3
 200g de sucre glace
 1 blanc d’œuf
 quelques gouttes de colorant alimentaire
 paillettes décoratives

Option 4
 100g de lait concentré sucré
 80g de sucre glace
 quelques gouttes de colorant alimentaire
 paillettes décoratives

   
Donuts-avant-cuisson-2.JPGPréparation
1.
Mélanger l’ensemble des ingrédients et pétrir jusqu’à l’obtention d’une pâte dense et souple.
Si la pâte est assez difficile à travailler, c’est bon signe, il faut un minimum de consistance pour former les donuts.
    
Donuts-avant-cuisson.JPG2. Sur un plan de travail généreusement fariné, déposer une boule de pâte de la taille d’un petit poing. Faire un aller-retour dans la farine, puis, à l’aide d’un emporte pièce d’un diamètre de 10cm, découper un rond. Tout en gardant le rond de pâte dans l’emporte pièce, découper un petit rond au centre à l’aide d’un étrogneur à pomme (voir photo). Déposer ensuite le donut sur une planche recouverte de papier cuisson, légèrement saupoudrée de farine afin d’éviter qu’ils ne collent. Recommencer l’opération jusqu’à épuisement de la pâte.
   
3. Faire chauffer l’huile de la friteuse à 190°C. Faire cuire les donuts 2 minutes de chaque côté et les déposer sur du papier absorbant.

4. Préparer les glaçages
Option 1 : Dans un bol, incorporer progressivement le sucre glace dans l’eau sans cesser de remuer.
Option 2 : Dans un bol, faire fondre la pâte à tartiner au chocolat quelques secondes au micro ondes.
Option 3 : Dans un bol, incorporer le sucre glace au blanc d’œuf, ajouter le colorant et bien mélanger.
Option 4 : Dans un bol, incorporer le sucre glace au lait concentré, ajouter le colorant et bien mélanger.
Pour tous ces glaçages, le mélange obtenu doit être bien lisse.

5. Finaliser le décor
Tremper les donuts dans le(s) glaçage(s) choisi(s) de sorte à ce qu’ils en soient recouverts à mi-hauteur. Saupoudrer de paillettes le cas échéant. Laisser le glaçage se raffermir une demi-heure.

Donuts-3.JPG

a - Mon-accord
Hummm… un verre de lait ? Peut être un thé ? Ou alors un chocolat chaud ? 

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
28 novembre 2012 3 28 /11 /novembre /2012 07:30

Cela fait déjà plusieurs années que je réalise des gelées à base de moût de raisin.

Le moût de raisin est le jus que l’on récolte à la suite de la vendange, après le pressurage des baies.

Jusqu’ici, je me contentais d’en faire quelques pots pour partager avec notre entourage, mais suite à de nombreux commentaires positifs et à l’encouragement de développer le « filon », je me suis enfin lancée dans une production un peu plus conséquente afin de commercialiser ces gelées.

Comme certains d’entre vous le savent, mon mari et moi-même travaillons dans le secteur viti-vinicole. Au moment des vendanges, j’aime déguster les jus une fois les raisins pressés. Chaque cépage offre sa caractéristique et sa saveur propres et il m’a semblé intéressant de « figer » ces arômes au stade précédent la transformation de ce moût de raisin en vin.

 Gelees-de-Raisin-lo.jpg

Cette année j’ai élaboré mes gelées à partir de 5 moûts de raisins différents.

Pour les rouges, j’ai utilisé les cépages Cabernet, Merlot et Petit Verdot.

Pour les blancs, les variétés de raisin sont le Sauvignon et le Sémillon.

 

Les gelées élaborées à partir du cépage Sémillon ont une spécificité toute particulière. En effet, il s’agit de raisins touchés par le Botrytis Cinerea, un champignon bien connu dans le monde viticole car il est responsable de la concentration et le flétrissement des baies. Le Botrytis, également connu sous le nom de “Pourriture Noble”, est à l’origine des grands vins de Sauternes. Outre le fait de concentrer les raisins en sucres, il démultiplie les arômes présents dans les baies.

 

Ces gelées pourront être dégustées de façon classique, comme de la confiture : sur des tartines, avec du yaourt ou du fromage blanc, pour la pâtisserie, pour faire briller le dessus d’une tarte par exemple…

Elles seront également idéales en accompagnement de mets salés tout comme le foie gras, les terrines, mais aussi les fromages, ou pour lier une sauce.

  

Gelées de Cabernet lo

 

 

Gelée de Cabernet…………….…………4,95€ le pot de 220g

 

  

Gelees-de-Merlot-lo.jpg

 

 

 

Gelée de Merlot………………...…………4,95€ le pot de 220g

 

 

Gelees-de-Petit-Verdot-lo.jpg

 

 

 

Gelée de Petit Verdot……………………4,95€ le pot de 220g

 

 

 

Gelees-de-Sauvignon-lo.jpg

  

 

Gelée de Sauvignon…………..…………4,95€ le pot de 220g

 

 

  Gelees-de-Raisins-Botrytises-lo.jpg

  

  

  

Gelée de Raisins Botrytisés……………4,95€ le pot de 220g

  

  

  

 

 

 logo-Instit.jpg Pour les 3 cépages rouges, les moûts de raisin proviennent du vignoble du Château Saint Ahon, Cru Bourgeois en appellation Haut-Médoc.

Par ailleurs, mes gelées sont commercialisées au prix de 4.95€ dans leur jolie petite boutique pleine de bonnes choses et d’idées cadeaux à croquer.

Ils ont également des circuits oenotouristiques dédiés aux enfants, comme pour les adultes.

 

 

Château Saint Ahon
57, rue Saint Ahon - 33290 Blanquefort
Tél. : +33 (0)5 56 35 06 45 - Fax : +33 (0)5 56 35 87 16

 

Allez-y ça vaut le détour !

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 07:30

Voici une tarte que j’aime beaucoup, un peu comme beaucoup de recettes mexicaines. Lorsqu’il s’agit, de mettre le soleil dans l’assiette, je suis toujours partante, surtout lorsqu’il y a de la coriandre dans l’équation. Cette tarte est un vrai délice, j’ai eu beaucoup de compliments, et elle a l’avantage d’être facile à réaliser. Pratique pour un soir de semaine par exemple… Essayez cette tarte, je vous assure qu’elle en vaut le détour…

  Tarte-Mexicaine.JPG

 

Les ingrédients pour 2 personnes:

 1 pâte brisée , feuilletée ou « fausse feuilletée »

 250g de viande de bœuf hachée

 2 tomates

 1 petit poivron rouge

 250g de maïs en grains

 2 œufs

 3 cuillers à soupe de concentré de tomates

 4 cuillers à soupe de crème fraîche

1 oignon rouge coupé en rondelles

1 gousse d’ail écrasée

1 cuiller à café de moutarde

1 pincée de piment de Cayenne ou d’Espelette

1 bonne cuiller à soupe de coriandre fraîche ciselée

3 cuillers à soupe d’huile d’olive

1 pincée de poivre

1 pincée de sel

 


Préparation
1.
Etaler la pâte à tarte dans un moule et le faire cuire le fond de tarte à blanc. Couper les tomates et les poivrons en petits dés.

 

2. Dans une poêle ou une sauteuse, faire chauffer l’huile d’olive et y jeter les oignons. Lorsque ceux-ci commencent à blondir, ajouter la viande hachée, Laisser cuire 2 minutes en remuant régulièrement. Ajouter le concentré de tomates, l’ail et laisser cuire encore 2 minutes. Hors du feu, ajouter les tomates, le poivron et le maïs.

 

3. Dans une jatte battre les œufs avec la crème, la moutarde, le piment, la coriandre, le sel et le poivre.

 

4. Préchauffer le four à 180°C. Disposer le mélange obtenu à l’étape 2 sur le fond de tarte et y verser les œufs battus. Bien répartir les ingrédients.

 

5. Passer au four 20 à 25 minutes ou jusqu’à ce que le dessus soit doré.

Pour les amateurs, on pourra ajouter quelques feuilles de coriandre sur le dessus.

Tarte-Mexicaine-2.JPG

a - Mon-accordPour cette tarte je choisis un vin rouge chaleureux, peut-être un vin de Pays d’Oc, ou alors on pourra peut être passer la frontière et aller chercher en Espagne… Pourquoi ne pas opter pour un Ribera del Duero, issu du cépage Tempranillo.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 07:30

Nous avons fait la dernière récolte de rhubarbe de notre jardin. Laurier et moi adorons la rhubarbe. Ce dernier me réclame tout le temps des tartes à la rhubarbe non sans me raconter que lorsqu’il était enfant, il mangeait les branches de rhubarbe crues, à peine cueillies. Un concentré d’acidité qui me fait plisser les yeux rien que d’y penser…

Ce ne sera pas une tarte cette fois-ci mais un fondant auquel j’ai largement substitué la farine à de la poudre d’amande. Pour le plaisir, j’y ai rajouté un petit glaçage rose bonbon pour rappeler la teinte rosée de la rhubarbe lorsqu’elle cuit… Un vrai régal.

  Fondant-a-la-Rhubarbe.JPG

 

Les ingrédients pour 6 personnes:

 

Pour le moelleux

 3 à 4 branches de rhubarbe (selon la grosseur)

 200g de beurre salé ramolli en pommade

 200g de poudre d’amandes

 30g de farine

 150g de sucre en poudre + 50g pour la cuisson de la rhubarbe

 5 œufs

1 sachet de levure chimique


Pour le glaçage (facultatif)

 200g de sucre glace

 1 blanc d’œuf

 quelques gouttes de colorant alimentaire rose

 

 

Préparation
1.
Faire cuire la rhubarbe au four à 160°C pendant 45 minutes, coupée en tronçons et saupoudrée de sucre.

 

1. Battre les œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter ensuite la farine, la levure, la poudre d’amandes, puis le beurre. Mélanger jusqu’à l’obtention d’un mélange lisse et homogène.

 

2. Préchauffer le four à 180°C. Disposer la rhubarbe cuite dans le fond d’un plat à gratin bien beurré ou recouvert d’une feuille de papier cuisson (pour faciliter le démoulage). Verser le mélange précédemment obtenu sur la rhubarbe.

 

3. Placer au four et laisser cuire 40 minutes. Démouler et verser le glaçage sur le fondant. 

  Fondant-a-la-Rhubarbe-2.JPG


a - Mon-accord Un thé ou un jus de fruits frais.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
14 novembre 2012 3 14 /11 /novembre /2012 07:30

Des gratins de carottes, j’en fais assez régulièrement, j’aime la douceur de ce légume racine. Cette fois-ci, la variation que je lui ai apportée m’a semblé intéressante à partager ici : il s’agit de la noisette. La poudre de noisette au sein de la béchamel apporte une saveur vraiment agréable, et j’ai également beaucoup aimé le côté croquant et la saveur torréfiée des noisettes grossièrement concassées sur le dessus du gratin.

On pourra également varier le fromage râpé qui vient enrichir la béchamel, je pense notamment à du Comté, du Beaufort, de l’Abondance… Les possibilités sont très nombreuses, essayez et faites moi part de vos trouvailles !

  Gratin-Carottes-Noisettes.JPG

Les ingrédients pour 4 personnes:

 400g de carottes épluchées et coupées en larges rondelles

150g de fromage râpé

 80g de noisettes en poudre

 50g de noisettes grossièrement concassées

3 cuillers à soupe de farine

 1L de lait

35g de beurre

½ cuiller à café de muscade moulue

½ cuiller à café de poivre en grains

½ cuiller à café de gros sel


Préparation
1.
Faire cuire les carottes  à la vapeur. Les disposer dans le fond d’un plat à gratin.

Il faut qu’elles restent suffisamment fermes.

 

Gratin-Carottes-Noisettes-3.JPG2. Préparer la béchamel

Dans la casserole, faire fondre le beurre et y ajouter la farine. Hors du feu, remuer vivement puis ajouter un peu de lait. Remettre sur le feu. Sans cesser de remuer à l’aide d’un fouet, ajouter le lait petit à petit. Incorporer la poudre de noisette et continuer à remuer. Lorsque mélange atteint l’épaisseur voulue, ajouter le fromage râpé ainsi que la muscade. Saler et poivrer.

Pour ajuster la texture on pourra ajouter un peu de lait.

 

3. Préchauffer le four à 180°C. Verser la béchamel sur les carottes. Parsemer le dessus de noisettes concassées.

 

4. Placer au four et laisser gratiner une vingtaine de minutes.

  Gratin-Carottes-Noisettes-2.JPG

a - Mon-accordUn vin blanc sec me semble approprié pour ce gratin. Je pars du côté de la Bourgogne avec un  Chassagne-Montrachet, floral, fruité et minéral, avec une certaine rondeur et une belle fraîcheur.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 07:30

J’ai toujours du Comté à la maison. C’est un fromage que nous apprécions tout particulièrement, que ce soit cuisiné en soufflé, en quiche ou, tout simplement avec un peu de pain…

Même si laurier trouve que c’est « gâcher » le Comté que de l’utiliser pour cuisiner, je me fais plaisir en l’incluant dans des plats comme cette tarte ou encore des grilled cheeses ou croques. Comté et poireaux font bon ménage. Un mariage très agréable pour une recette facile et rapide à réaliser pour un dîner de semaine.

  Tarte-Poireaux-Comte-1.JPG

Les ingrédients pour 4 à 6 personnes:

 1 rouleau de pâte feuilletée ou fausse feuilletée

 150g de Comté râpé

 2 poireaux émincés en rondelles

 2 œufs

 3 cuillers à soupe de crème fraîche épaisse

 20cl de lait

 3 cuillers à soupe d’huile d’olive

½ cuiller à café de mélange de poivres concassés

½ cuiller à café de fleur de sel


Préparation
1.
Faire précuire la pâte feuilletée dans un moule à tarte.

 

2. Dans une sauteuse, faire fondre les rondelles de poireaux avec l’huile d’olive. Laisser cuire à feu très doux et à couvert pendant une dizaine de minutes. Réserver.

 

3. Dans une jatte, battre les œufs, y ajouter le lait, la crème, le sel et le poivre. Ajouter enfin le Comté Râpé.

 

4. Sur le fond de tarte, étaler les poireaux fondus. Verser dessus le mélange obtenu à l’étape 3.

 

5. Faire cuire à four préchauffé une trentaine de minutes à 180°C. Laisser dorer le dessus légèrement.

  Tarte-Poireaux-Comte.JPG

a - Mon-accordPour cette tarte je choisis un vin blanc, un Pinot Gris d’Alsace, anciennement appelé Tokay Pinot Gris,  très fruité et aromatique.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 07:30

Depuis un certain jour de Pâques au cours duquel, enfant, je me suis définitivement dégoutée du chocolat. C’est pour cela que je n’en cuisine que très peu.

En revanche, je raffole de la crème de marron et c’est ainsi que j’ai eu l’idée de ce dessert. Au début, ce brownie, je voulais le faire SANS chocolat, mais après avoir essayé les deux versions, avec un peu de chocolat au lait, et uniquement avec de la crème de marrons, j’ai bien du me rendre à l’évidence : ma préférence est allée à la version avec chocolat. Il en a été de même pour tous ceux qui ont testé les deux versions. Si ce brownie n’a pas une saveur très maquée chocolat, le goût du marron en est avantageusement relevé. C’est vraiment délicieux.

  Brownie-aux-Marrons.JPG

 

Les ingrédients pour 2 personnes:

 500g de crème de marrons

 100g de chocolat au lait

 100g de beurre

80g de poudre d’amandes

4 œufs

100g de noix grossièrement concassées


Préparation
1.
Battre les œufs avec le sucre. Incorporer la poudre d’amandes et la crème de marrons. Bien mélanger.

 

2. Faire fondre le chocolat avec le beurre puis l’incorporer au mélange précédemment obtenu.

 

3. Préchauffer le four à 200°C. Dans un plat à gratin, disposer les noix concassées, puis verser la pâte.

 

4. Placer au four 20 minutes et laisser tiédir ou refroidir complètement avant de déguster.

…avec de la glace vanille, de la chantilly ou de la crème anglaise par exemple…

  Brownie-aux-Marrons-2.JPG

a - Mon-accordJe me laisserais bien tenter par une liqueur à base de whiskey et de crème (type Bailey’s pour ne citer personne…) et vous ?

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 07:30

Encore des cèpes ! C’est Laurier qui a souhaité les mettre à l’honneur dans un hamburger pour changer de son classique préféré. Agrémenté de sauce au poivre, de mâche et de Gouda, le résultat est tout à fait intéressant. Le goût des cèpes donnent à ce hamburger une dimension très savoureuse et un côté chic… On pourra tout à fait l’adapter à des champignons de Paris, la saveur sera, bien sûr, moins marquée mais toute aussi originale !

  Hamburger-aux-Cepes.JPG

Les ingrédients pour 4 burgers:

4 pains hamburger

200g de cèpes

4 steaks hachés

4 petites poignées de mâche

1 gros oignon émincé

1 échalote émincée

1 gousse d’ail écrasée

4 tranches de Gouda

4 tranches de bacon

4 cuillers à soupe de sauce au poivre (type Bénédicta, rayon mayonnaise)

1 cuiller à soupe d’huile d’olive

1 noix de beurre

 

Préparation

1. Couper les cèpes en morceaux. Dans une poêle, faire griller le bacon sur les deux faces.

 

2. Dans la poêle, faire blondir l’oignon et l’échalote dans l’huile d’olive. Ajouter ensuite les morceaux de cèpes et l’ail. Laisser cuire 5 minutes en remuant de temps en temps. Réserver.

 

3. Faire fondre le beurre dans la poêle. Saisir une face des steaks hachés et laisser cuire selon le niveau de cuisson désirée. Retourner les steaks et déposer les tranches de fromage sur chacun d’eux. Couvrir afin de faciliter la cuisson du fromage.

 

4. Faire griller les deux faces des pains hamburger. Etaler de la sauce au poivre sur la partie inférieure des pains. Disposer un peu de mâche, un tranche de bacon grillé, le steak haché, un peu de poêlée de cèpes et recouvrir du haut du pain hamburger.

Servir sans attendre.

Mon astuce pour que le tout reste assez chaud au moment de servir, c’est de passer la poelée de cèpes, le bacon grillé et tout autre ingrédient qui agrémentera le burger au micro ondes juste avant de servir.

Hamburger-aux-Cepes-2.JPG

 

a - Mon-accordD’ordinaire, j’aime une bonne bière sur mon burger, mais pour cette version sophistiquée, j’opte pour un Graves rouge, originaire de Bordeaux.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot - dans cèpe
commenter cet article
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 07:30

La saison des vendanges s’achève, celle des perdrix également, j’en profite pour vous glisser une délicieuse recette, simple et que j’affectionne particulièrement. Bien sûr, j’en conviens, ce n’est pas le genre d’oiseau que l’on trouve dans les supermarchés, mais vous pourrez adapter cette recette sans aucun problème à toute autre volaille, gibier ou non. La finesse des perdrix n’est pas vraiment comparable à d’autres volatiles, mais je vous assure que cette accommodation est vraiment savoureuse…

  Perdix-aux-Raisins.JPG

 

Les ingrédients pour 4 personnes:

 2 perdrix plumés et vidés

 200g de grains de raisins

 2 oignons émincés

 150g de lardons fumés

 1 cuiller à soupe de fond de volaille

 20cl de jus de raisin

 20cl de vin blanc sec

2 cuillers à soupe d’huile d’olive

1 cuiller à soupe d’herbes de Provence

½ cuiller à café de mélange de poivres concassés

 

Pour la sauce

1 cuiller à café de gelée de raisin ou de fruits rouges

1 cuiller à café de maïzena


Préparation
1.
Dans une cocotte, faire chauffer l’huile d’olive à feu vif et y jeter les perdrix. Bien faire dorer de tous côtés, puis les retirer de la cocotte.

 

2. Dans la même cocotte, faire dorer les lardons avec les oignons. Ajouter ensuite le fond de volaille et mouiller avec le jus de raisin et le vin blanc. Ajouter les herbes de Provence et remettre les perdrix. Ajouter enfin 2/3 des raisins, couvrir et laisser cuire 1 heure. Environ une vingtaine de minutes avant la fin de la cuisson, ajouter le reste des raisins. 
 

3. A la fin de la cuisson, prélever un peu de jus de cuisson et le mettre dans une petite casserole. Ajouter la gelée, diluer la maïzena dans un peu jus, puis l’ajouter à nouveau à la sauce. Remuer jusqu’à épaississement.

Servir avec la sauce.

  Perdix-aux-Raisins---Cuisson.JPG

a - Mon-accordUn Bourgogne me semble être un choix judicieux. Un Pommard, soyeux et épicé sera parfait.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article