Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 juillet 2011 1 11 /07 /juillet /2011 06:30

On connaît tous les fameux palmiers sucrés des boulangeries, que l’on trouve également dans les linéaires des supermarchés. On connaît peut être un peu moins les palmiers salés pour l’apéritifs. Quoi que. Ils ont pourtant tendance à devenir un des grands classiques de l’apéritif, d’autant qu’ils sont très faciles à réaliser.

Voici une recette qui m’a été inspirée au cours de notre dernière escapade au Pays Basque. J’ai eu envie de reprendre l’idée d’une sorte de tapenade élaborée avec des produits régionaux, du jambon de Bayonne, du piment d’Espelette, de l’huile d’olive, des tomates séchées…

L’association s’est révélée vraiment savoureuse et pleine de caractère. A essayer absolument !

 Palmiers-Basques-2.JPG

Les ingrédients pour 4 personnes:

 1 pâte feuilletée

 100g de tomates séchées

 4 tranches de jambon de Bayonne

 2 cuillers à soupe d’olives noires à la grecque dénoyautées

 3 cuillers à soupe de concentré de tomates

2 cuillers à soupe d’huile d’olive

2 cuillers à soupe de Parmesan râpé

2 cuillers à soupe de fromage frais (type Saint Morêt)

2 cuillers à soupe de fromage râpé

½ cuiller à café de piment d’Espelette


Préparation
1.
Mettre l’ensemble des ingrédients dans le bol du mixeur (à l’exception de la pâte feuilletée)

 

2. Préchauffer le four à 180°C. Etaler le mélange obtenu sur la pâte feuilletée. Rouler deux côtés de la pâte feuilletée garnie jusqu’à ce que les deux bords se rejoignent.

 

3. Couper des rondelles d’un cm de large et les disposer sur une plaque recouverte de papier cuisson. Saupoudrer de fromage râpé.

 

4. Placer au four et laisser cuire une quinzaine de minutes.

 Palmiers-Basques.JPG

Servir chaud, à la sortie du four ou froid. On pourra tout à fait les réaliser à l’avance et les congeler pour les sortir le moment venu…

 

a - Mon-accordJe recommande un vin local puisque nous sommes au Pays Basque. J’opte pour un Irouléguy rouge. Issu en partie du cépage Tannat, qui comme sont nom l’indique produit un vin plutôt tannique, il est plein de caractère, parfait pour ces petites bouchées.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 06:30

Moi qui ne suis pas adepte du chocolat, ce n’est pas moi qui saliverais à l’idée d’un éclair à ce parfum pourtant si apprécié. En revanche, un éclair au café, à la vanille, ou à d’autres parfums moins classiques n’est pas pour me déplaire.

Voici une recette que je rêvais de faire depuis que j’ai découvert le fameux Dulce de Leche argentin, qui n’est autre que de la confiture de lait. A mi chemin entre le caramel avec une texture plus crémeuse encore, c’est un véritable délice.

Pour ne rien gâcher, la confiture de lait est on ne peut plus simple à faire. En fait, il se fait tout seul. Il suffit de mettre une boîte (non ouverte) de lait concentré sucré dans votre cocotte minute, de la couvrir d’eau et de laisser cuire 45 minutes. C’est d’une simplicité déconcertante, alors pourquoi ne pas l’essayer ?...

… Et le cuisiner, ou tout simplement le manger à la petite cuiller. C’est si bon !

 Eclair-a-la-confiture-de-lait-2.JPG

Les ingrédients pour 4 personnes:

 

Pour la pâte à chou

 150g de farine

 80g de beurre

 3 œufs + 1 jaune dilué dans quelques gouttes de lait (pour dorer)

 25cl d’eau

1 pincée de sel

 

Préparation
1.
Dans une casserole, faire fondre le beurre coupé en dés dans l’eau et le sel. Porter à ébullition et retirer immédiatement du feu.

 

2. Ajouter alors la farine d’un coup et remuer vivement. Travailler la pâte –très dense- jusqu’à ce qu’elle se solidarise. Ajouter les œufs et mélanger l’ensemble pour homogénéiser la pâte.

 

3. Sur une plaque recouverte de papier cuisson, former les éclairs suffisamment espacés à l’aide d’une poche à douille. Veuillez à ce qu’ils soient suffisamment espacés. Avec le jaune d’œuf dilué, dorer le dessus à l’aide d’un pinceau.

 

4. Passer au four préchauffé à 200°C, pendant 25 minutes. A 5 minutes de la fin de la cuisson, entrouvrir le four pour éviter que les choux ne s’affaissent. Laisser refroidir sur une grille.

 

Pour le montage

 1 boîte de lait concentré sucré (conserve)

 30cl de lait

 80g de beurre

40g de fécule de maïs

 2 œufs

 30g de sucre en poudre

 

Préparation

1. Placer la boîte de lait concentré sucré sans l’ouvrir dans un autocuiseur remplir d’eau de sorte à ce que la boîte soit largement immergée et compter 45 minutes à partir du sifflement de la soupape. Laisser refroidir totalement avant d’ouvrir.


2. Dans une jatte, battre les œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter le beurre et la fécule de maïs. Réserver.


3. Faire bouillir le lait. Verser sur le mélange obtenu à l’étape précédente en battant vivement avec un fouet. Remettre le mélange dans la casserole et remettre le tout sur feu doux. Laisser la crème épaissir sans cesser de battre. Cela prend 2 à 3 minutes. Eteindre le feu.


4. Incorporer les ¾ de la confiture de lait à cette crème pâtissière et mélanger de sorte à homogénéiser le tout.

Pour des éclairs plus légers, on pourra ajouter de la crème fouettée après cette étape.

 

5. Couper les éclairs d’un côté dans le sens de la longueur et les fourrer de crème. Les refermer et les napper de confiture de lait.

On les placera au réfrigérateur une heure ou deux avant de servir.

 Eclair-a-la-confiture-de-lait.JPG

a - Mon-accordUn café ou un capuccino.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 06:30

L’abricotier de notre jardin donne à profusion, c’est un vrai bonheur, ma fille Clotilde se régale en les ramassant et en engloutissant d’un coup. Elle aime aussi beaucoup les broyer dans ses mains, c’est tellement plus drôle d’avoir les pians sales !

Quand je les cuisine elle reste toujours à côté de moi pour avoir un petit morceau, que je cède à lui donner de temps en temps.

Pour ces coupes fraîches, parfaites en ces chaleurs caniculaires, j’utilise la compote dont j’ai parlé précédemment et j’ajoute du fromage blanc, des abricots frais et un délicieux mélange crumble.

  Coupe-a-l-abricot-2.JPG

Les ingrédients pour 4 personnes:

 300g d’abricots

 3 cuillers à soupe de cassonade

 8 cuillers à soupe de fromage blanc

 20g de farine blanche

 40g de poudre d’amandes

 20g de flocons d’avoine

 30g d’amandes effilées

 40g de sucre en poudre

 2 cuillers à soupe de pralin

 50g de beurre salé


Préparation
1.
Préparer une compote d’abricots en les faisant chauffer dans une casserole avec un fond d’eau et la cassonade. Ajuster la dose de sucre en fonction de votre préférence.

Lorsque la compote est prête, laisser refroidir puis placer au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.

Prendre soin de garder 6 abricots pour le dessus des coupes. 

 

2. Préparer la pâte à crumble. Préchauffer le four à 180°C.

Faire fondre le beurre et y ajouter la farine, la poudre d’amandes, les flocons d’avoine, le sucre en poudre, les amandes effilées et le pralin. Mélanger jusqu’à ce que l’ensemble devienne friable.

 

3. Disposer l’appareil à crumble, sur une plaque de four recouverte de papier cuisson. Faire cuire au four une quinzaine de minutes en remuant le tout à pi cuisson et en prenant garde de ne pas laisser brûler.

 

4. Dans les verrines, disposer 3 cuillers à soupe de compote d’abricots, puis deux cuillers à soupe de fromage blanc, puis les abricots coupés en quartiers. Terminer les coupes en versant le mélange crumble sur le dessus.

 

Coupe-a-l-abricot.JPGSi vous préparez les coupes à l’avance, ne versez que la compote, le fromage blanc et les fruits, recouvrez de film étirable et placez au frais. Juste avant de servir ajoutez le crumble. Cela évitera que le crumble ne se gorge de liquide et donc ramollisse.

 

a - Mon-accordPar son acidité, l’abricot autorise ici le choix d’un vin moelleux ou liquoreux. Allez donc vous aventurer du côté de la Loire avec un Coteaux du Layon, un Bonnezeaux, un Quart de Chaumes, un Coteaux de l’Aubance…Faites vous plaisir !

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
4 juillet 2011 1 04 /07 /juillet /2011 06:30

Voici une recette réalisée à la va-vite car j’avais fait cuire quelques blancs de poireaux qui trainaient dans mon réfrigérateur que je ne souhaitais pas laisser perdre. Après avoir préparé un petit plat pour ma fille, puis fait des poireaux vinaigrette, je me suis lancée dans la réalisation de la crème de poireaux à laquelle je pensais depuis quelques temps.  Une simple association de crème, de chèvre frais, et de sauge. Le résultat est épatant, que ce soit servi froid sur des tranches de pain grillé ou chaud. Nous les avons accompagnés de tagliatelles fraîches.

  Creme-de-Poireaux.JPG

 Les ingrédients pour 4 personnes:

 3 blancs de poireaux

 150g de fromage de chèvre frais

 3 cuillers à soupe de crème fraîche

 3 cuillers à soupe de Parmesan râpé

3 feuilles de sauge fraiche

1 cuiller à soupe d’huile d’olive

½ cuiller à café de poivre blanc

½ cuiller à café de fleur de sel


Préparation
1.
Faire cuire les blancs de poireau à la vapeur une quinzaine de minutes.

 

2. Mettre l’ensemble des ingrédients dans le bol du mixeur. Mixer le tout puis ajuster l’assaisonnement ainsi que la consistance en ajoutant de la crème ou du Parmesan si nécessaire.

 

Creme-de-Poireaux-2.JPGA déguster  chaud en accompagnement de pâtes fraîches, d’une viande ou d’un poisson, ou froid sur les toasts à l’apéritif, c’est également délicieux !

 

a - Mon-accordPour cette crème de poireaux je choisis un vin blanc sec, un Menetou-Salon, issu du cépage Sauvignon et originaire de Centre Loire. Cet accord vaut tant pour l’apéritif que pour accompagner des pâtes ou du poisson. Toutefois, si vous accompagnez une viande il faudra peut être revoir votre choix…

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
1 juillet 2011 5 01 /07 /juillet /2011 06:30

Les abricots de notre jardin sont absolument fabuleux, l’inconvénient c’est que la plupart tombe sur le sol et a tendance à éclater et se gâter rapidement. Je suis donc contrainte de les transformer presque tous en compote. Celle-ci est vraiment délicieuse, je n’y ajoute rien si ce n’est un fond d’eau dans la casserole pour éviter que les fruits n’attachent.

C’est ainsi que je me suis dit que je devrais, tout comme pour les chaussons aux pommes, faire des chaussons aux abricots, mais il faut dire que la compote d’abricot peut avoir tendance à être bien acide. J’ai cherché la parade à cette caractéristique et j’en suis revenue à mes chers amours, les pommes, tout simplement. J’ai donc additionné ma compote d’abricots de quelques quartiers de pommes. La douceur de ces dernières contrebalance l’acidité que peuvent avoir les abricots.

Un peu d’amande dans la compote pour éviter qu’elle ne détrempe la pâte feuilletée, quelques amandes effilées sur le dessus et le résultat est parfait !

  Chaussons-aux-Abricots-2.JPG

Les ingrédients pour 4 personnes:

 1 rouleau de pâte feuilletée

 6 abricots

 2 pommes

 3 cuillers à soupe de sucre roux

 4 cuillers à soupe de poudre d’amandes

 4 cuillers à soupe de d’amandes effilées

 1 jaune d’œuf dilué dans quelques gouttes d’eau ou de lait (pour dorer)


Chaussons-aux-Abricots-3.JPGPréparation
1.
Dans une casserole, faire chauffer les abricots et les pommes épluchées coupés en dés avec un fond d’eau. Ajouter les sucre et davantage si les abricots son particulièrement acides. Laisser cuire une vingtaine de minutes en remuant de temps en temps. Lorsque la compote est prête, laisser refroidir.

 

2. Préchauffer le four à 180°C. Ajouter la poudre d’amande à la compote.

La poudre d’amande apportera nonh seulement une saveur subtile mais évitera également à la compote de rendre trop d’eau et de détremper la pâte feuilletée.

 

3. Couper le disque de pâte feuilletée en 4 quarts.  Disposer une peu de compote au milieu et refermer en soudant les bords avec le bout des doigts. Dorer au jaune d’œuf et saupoudrer d’amandes effilées.

 

4. Passer au four une vingtaine de minutes ou jusqu’à ce que les chaussons soient gonflés et bien dorés.

  Chaussons-aux-Abricots.JPG

a - Mon-accordUne bonne recette du goûter mérite un bon thé, ou, s’il fait trop chaud, une limonade…

 

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 06:30

Je publiais tout récemment ma recette de tarte clafoutis aux cerises. Comme je l’avais annoncé, il me restait de la pâte et j’ai donc eu envie de faire des minis clafoutis en associant la cerise, grand classique du clafoutis, à la pomme, pour apporter une touche d’originalité et un complément de saveurs.

Je mets toujours un peu de poudre d’amandes dans ma pâte à clafoutis. Ce n’est pas très conventionnel mais j’aime tout particulièrement la saveur qu’elle lui confère.

  Clafoutis-pomme-cerise-1.JPG

Les ingrédients pour 4 personnes:

 300g de cerises équeutées (mais avec noyaux)

 2 pommes épluchées et coupées en dés

 150g de sucre en poudre

 4 œufs

40cl de crème liquide

20cl de lait

60g de poudre d’amandes

40g de farine

1 sachet de sucre vanillé

Sucre glace


Préparation
1.
Battre les œufs avec le sucre et le sucre vanillé. Ajouter la poudre d’amande, la farine, puis la crème et le lait progressivement tout en mélangeant afin d’obtenir un mélange lisse et homogène.

 

2. Préchauffer le four à 180°C. Dans un moule à manqué ou dans de petits ramequins individuels, disposer les cerises puis verser le mélange précédemment obtenu.

 

3. Placer au four et laisser cuire 30 à 35 minutes. Sortir du four et laisser refroidir. Saupoudrer de sucre glace.

  Clafoutis-pomme-cerise.JPG

a - Mon-accordComme pour les tartes clafoutis, j’opte pour du Champagne ou une méthode traditionnelle.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
27 juin 2011 1 27 /06 /juin /2011 06:30

Cette recette m’est venue du souvenir d’un repas vraiment délicieux chez ma tante Anne. Il remonte a de nombreuses années car je ne devais pas avoir plus de douze ou treize ans. Anne a le cœur sur la main, elle est toujours pleine d’entrain, de bonne humeur et prête à inviter ceux qui passent à prendre l’apéritif, déjeuner ou diner. Et lorsque l’on est invité, on passe à coup sûr un excellent moment alliant détente et bonne ambiance. Anne prépare toujours de bons plats qui ont en plus l’avantage de pouvoir nourrir un régiment, et permettant donc d’inviter toujours plus d’amis !

Bref, cette recette, c’est le souvenir d’un déjeuner auquel ma sœur Sixtine était conviée, et qui de fil en aiguille –mes parents étant absents- mon petit frère Cyrille et moi avons rejoint la joyeuse tablée, et Anne de s’empresser de « repasser en vitesse chez Picard » pour se murir de davantage d’ingrédients pour cette recette savoureuse.

Je ne pense pas lui avoir jamais demandé la recette mais cela ne pas empêché de la rêver, de l’imaginer, pour finir par la réaliser à ma façon. On s’est régalés !

  Blanquette-de-Poissons-et-Fruits-de-Mer-2.JPG

Les ingrédients pour 4 personnes:

 300g de filet de saumon surgelé

 300g de filet de colin surgelé

 200g de Saint-Jacques ou pétoncles surgelés

 200g de crevettes roses cuites décortiquées surgelées

 200g de moules cuites décortiquées surgelées

 5 carottes épluchées et émincées finement

 150g de champignons émincés

 1 oignon émincé

 2 gousses d’ail écrasées

 3 échalotes émincées

 1L de lait

 10cl de vin blanc sec

 20cl de crème

 2 cuillers à soupe de Maïzena

 1 cuiller à café de fumet de poisson

 1 cuiller à soupe d’aneth fraîche ciselée

1 cuiller à soupe d’huile d’olive

 1 noix de beurre

½ cuiller à café de poivre blanc


Préparation
1.
Dans une casserole mettre tous les poissons et fruits de mer et les recouvrir de lait. Mettre sur le feu et dès le frémissement, couper le feu et laisser le tout tremper pendant 30 minutes à 1 heure. Egoutter le tout en prenant soin de conserver le lait.

 

2. Dans un fait-tout, faire fondre le beurre dans l’huile d’olive, y jeter les échalotes et l’oignon. Les laisser dorer, puis ajouter les carottes, les champignons et l’ail. Poursuivre la cuisson une minute ou deux en remuant puis mouiller avec le vin et le fumet de poisson. Laisser réduire à feu doux.

 

3. Ajouter la Maïzena d’un coup et remuer vivement. Mouiller avec le lait qui a servi à décongeler les poissons et fruits de mer. Ajouter également l’ensemble des poissons et fruits de mer et remuer doucement. Laisser cuire à feu doux pendant une vingtaine de minutes puis ajouter l’aneth et enfin la crème. Remuer et poivrer.

 Blanquette-de-Poissons-et-Fruits-de-Mer.JPG

Servir avec du riz

Comme j’en avais fait une grande quantité, j’ai utilisé les restes pour en faire un gratin, en y ajoutant 3 œufs battus un peu de crème et du fromage râpé pour gratiner le dessus. C’est très sympa servi en petites cocottes !

 

a - Mon-accordUn vin blanc sec me semble tout adapté à ce plat de la mer. Pourquoi ne pas opter pour un Mâcon ?

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
24 juin 2011 5 24 /06 /juin /2011 06:30

Je ne sais pas pour vous, mais chez nous, il y a toujours des restes de pain et comme j’ai horreur de jeter, je me débrouille toujours pour recycler les restes. Le pudding utilisant beaucoup de pain, fait donc partie des recettes que je fais régulièrement.

Même en dehors de la période de Noël, il s’agit d’un dessert délicieux ! J’aime lui associer des fruits la plupart du temps car sans eux, je trouve qu’il manque d’intérêt.

Le voici accommodé avec les délicieux fruits de saison que sont les abricots…

  Pudding à l'abricot

Les ingrédients pour 6 à 8 personnes:

 250g de pain rassis

 3 œufs

 75cl de lait

 150g de cassonade

 3 sachets de sucre vanillé

 100g de beurre ramolli en pommade

300g d’abricots

100g d’abricots secs

3 cuillers à soupe de confiture d’abricots

70g d’amandes effilées

70g d’amandes émondés

10cl de rhum


Préparation
1.
Battre les œufs et les arroser de lait. Y faire tremper le pain.

Personnellement, je mets le pain à tremper le soir et le laisse toute une nuit, ainsi, le pain est totalement mou le lendemain. Si on ne laisse pas tremper suffisamment, il reste des morceaux plus ou moins durs.

On pourra utiliser des pains de sortes différentes, aux céréales et aux graines, et aussi de la brioche par exemple, cela apporte une petite touche originale au pudding

 

2. Mixer le mélange de pain d’œufs et de lait et y ajouter les sucres, le beurre fondu, les amandes effilées et émondés. Ajouter enfin le Rhum. Couper les abricots secs et frais en petits morceaux.

 

3. Préchauffer le four à 150°C. Mélanger  3 cuillers à soupe de fruits à la confiture d’abricots et étaler sur le fond d’un moule à manqué. Verser la moitié du mélange obtenu à l’étape 2. Disposer les fruits et recouvrir du reste de pâte. Couvrir le plat d’une feuille de papier cuisson.

 

4. Placer au four au bain marie et laisser cuire 1h30 à 2h.

  Pudding à l'abricot 2

a - Mon-accordAvec un dessert très sucré comme celui-ci, et bien que la règle veuille que le vin qui accompagne un dessert doit être au moins aussi sucré que ce dernier, je pense qu’il serait plus judicieux d’opter pour un thé, ou à la rigueur, une liqueur ou un digestif.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 06:30

Le temps des cerises est, comme pour tous les autres fruits et légumes très en avance cette année, et déjà presque fini ! J’en profite pour vous faire partager une bonne petite recette qui change du classique clafoutis. Avec un peu d’amandes en poudres pour apporter une saveur supplémentaire, cette tarte est vraiment très bonne.

Avec les quantités indiquées, vous ferez deux tartes. J’ai fait de petites tartelettes et il me restait de la pâte, j’ai donc fait un clafoutis plus classique mais avec des pommes. La recette arrive très bientôt !

 Tarte clafoutis aux cerises 2

Les ingrédients pour 2 tartes:

 2 pâtes sablées

 400g de cerises équeutées (mais avec noyaux)

 150g de sucre en poudre

 4 œufs

40cl de crème liquide

20cl de lait

60g de poudre d’amandes

40g de farine

1 sachet de sucre vanillé

Sucre glace


Préparation
1.
Faire cuire la pâte à blanc. Battre les œufs avec le sucre et le sucre vanillé. Ajouter la poudre d’amande, la farine, puis la crème et le lait progressivement tout en mélangeant afin d’obtenir un mélange lisse et homogène.

 

2. Préchauffer le four à 180°C. Sur le fond de tarte, disposer les cerises puis verser le mélange précédemment obtenu.

 

3. Placer au four et laisser cuire 30 à 35 minutes. Sortir du four et laisser refroidir. Saupoudrer de sucre glace.

 

Tarte clafoutis aux cerisesJ’ai fait cette recette en petites tartelettes, pour une jolie présentation individuelle. Si vous faites de même, pensez à réduire le temps de cuisson…

 

a - Mon-accordDes bulles…

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
13 juin 2011 1 13 /06 /juin /2011 06:30

Voici le genre de petites bouchées apéritives que j’aime faire et varier selon les saisons et mes envies. Elles ont toujours du succès et ce qui est sympa, c’est le fait qu’elles offrent une certaine surprise car ont ne sait pas quel goût elles réservent… Voici une version sucrée-salée qui me plait tout particulièrement… Vous connaissez mon amour des pommes…

  Mini-Feuilletes-Pomme-Brie.JPG

Les ingrédients pour 4 personnes:

 1 pâte feuilletée

 1 pomme

 1 poignée de noisettes concassées

 80g de brie au lait cru

 40g de raisins secs

 1 jaune d’œuf dilué dans quelques gouttes de lait

½ cuiller à café de sel

½ cuiller à café de mélange de poivres concassés


Préparation
1.
Eplucher la pomme et la couper en dés. Couper le brie en petits morceaux. Couper la pâte feuilletée en petits carrés ou triangles.

 

2. Préchauffer le four à 180°C. Sur chaque morceau de pâte feuilletée, disposer quelques dés de pomme, morceaux de brie, noisettes concassées, raisins secs, saler et poivrer. Refermer les bords des pâtes feuilletées et souder les côtés. Badigeonner les feuilletés de jaune d’œuf.

 

3. Placer au four et laisser cuire une quinzaine de minutes.

 

a - Mon-accordUn vin blanc moelleux me semble approprié, pourquoi ne pas opter pour un Coteaux du Layon, originaire du Val de Loire, pour souligner le côté sucré salé.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article