Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 octobre 2010 3 06 /10 /octobre /2010 06:30

Voici une recette qui m’a été inspirée par une jolie photo de quiche aux carottes et aux graines de pavot. Ayant un Roquefort entamé au réfrigérateur, je me suis dit que l’association serait intéressante et je me suis lancée ! Le croquant des carottes, la force de caractère du Roquefort et les graines de pavot qui coquent sous la dent font de cette tarte un véritable délice.

  Tarte-Carottes-Roquefort-2.JPG

Les ingrédients pour 6 personnes:

 1 rouleau de pâte feuilletée ou brisée

 8 carottes

 100g de Roquefort

 2 œufs

 4 cuillers à soupe de lait

 4 cuillers à soupe de crème

 2 cuillers à soupe de graines de pavot

½ cuiller à café de mélange de poivres concassés


Préparation
1.
Peler et couper les carottes en rondelles. Les faires cuire 10 minutes à la vapeur.

Il faut qu’elles restent croquantes.

 

2. Pendant ce temps, faire cuire la pâte feuilletée ou brisée à blanc.

 

3. Dans une jatte, battre les œufs. Ecraser le Roquefort et le détendre progressivement avec la crème, puis le lait. Ajouter ce mélange aux œufs et ajouter le poivre.

 

4. Sur le fond de tarte, disposer les rondelles de carotte. Verser le mélange obtenu à l’étape 3. Saupoudrer l’ensemble de graines de pavot. Passer au four une trentaine de minutes à 180°C.

  Tarte-Carottes-Roquefort.JPG

a - Mon-accordUn vin blanc me semble adapté à cette jolie tarte. Pourquoi ne pas opter pour un vin blanc sec des Côtes du Jura ? Issu des cépages Savagnin et Chardonnay, il exprime pleinement le fruit.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
4 octobre 2010 1 04 /10 /octobre /2010 06:30

Voici une recette qui me tient tout particulièrement à cœur car elle évoque pour moi le souvenir de réunions familiales à l’occasion de l’ouverture de la chasse. En effet, la timbale était le menu traditionnel de ces journées inoubliables de retrouvailles entre cousins.

Cette timbale, élaborée à partir d’une base de béchamel, était principalement constituée de viande de poulet, ou plus précisément de poules de la ferme.

Il s’agissait là d’un plat à la fois copieux, pour remplir la panse des traqueurs, et simple à préparer car nous n’étions bien souvent pas moins de cent à table !

  Timbale 2

Les ingrédients pour 4 personnes:

 500g de blanc de poulet cuit et coupé en gros dés

 150g de talon de jambon cuit coupé en dés

2 échalotes

150g de champignons émincés

 30g de beurre

2 cuillers à soupe de fécule de maïs (type Maïzéna)

 50cl de lait

1 cuiller à café de persil frais ciselé

 20cl de crème liquide

1 cuiller à soupe d’huile d’olive

½ cuiller à café de poivre blanc

½ cuiller à café de fleur de sel


Préparation
1.
Dans une sauteuse, faire blondir les échalotes dans l’huile d’olive. Ajouter les dés de poulet, de jambon, ainsi que les champignons, et laisser cuire à feu très doux pendant une quinzaine de minutes en remuant de temps en temps. Eteindre le feu et Réserver.

 

2. Dans une cocotte, faire fondre le beurre et y ajouter la fécule de maïs. Hors du feu mélanger vigoureusement jusqu’à l’obtention d’une pâte. Remettre sur le feu et verser le lait progressivement sans cesser de mélanger à l’aide d’un batteur. Lorsque le mélange s’épaissit continuer de mélanger vigoureusement. Ajouter la poêlée de poulet et de champignons et mélanger l’ensemble. Laisser cuire à feu très doux encore 5 à 10 minutes.

 

Servir avec du riz.

  Timbale

a - Mon-accordPour cette timbale on pourra opter pour un vin blanc sec tel un Languedoc ou un rouge léger. Pour celui-ci, j’irai bien m’aventurer vers le Beaujolais, avec un de ses crus, le Brouilly, produit à partir du cépage Gamay.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 06:30

Vous le savez, tout ce qui est chocolat n’est pas ma tasse de thé. Pourtant, il faut bien que j’accepte de me résoudre à en cuisiner une fois de temps en temps. C’est ce fameux moelleux au chocolat au cœur fondant que j’ai fini par faire tant j’entendais son apologie. Je me suis inspirée d’une recette trouvée dans un magazine mais j’ai utilisé du chocolat au lait, et y ai ajouté de la poudre d’amande, comme j’aime le faire dans certains desserts. Celle-ci a atténué l’amertume du chocolat ce qui n’était pas pour me déplaire.

Toutefois, ce n’est pas cette recette qui m’a réconciliée avec le chocolat –de toutes façons c’est peine perdue. En revanche, elle a beaucoup plu à Laurier, en particulier le cœur fondant de chocolat blanc dont il raffole.

  Moelleux au Chocolat Coeur blanc fondant2

Les ingrédients pour 2 personnes:

 100g de chocolat au lait

 2 cuillers à soupe de beurre salé

 2 cuillers à soupe de sucre en poudre

 20g de poudre d’amandes

 20g de farine

 1 œuf

6 carrés de chocolat blanc

½ cuiller à café de levure chimique


Préparation
1.
Faire fondre le chocolat au lait avec le beurre quelques secondes au micro ondes. Ajouter la farine, la poudre d’amandes, le sucre, la levure,

 

2. Beurrer généreusement 2 ramequins et les remplir du mélange précédemment obtenu.

 

3. Passer 10 minutes au four préchauffé à 200°C. A ce stade glisser 3 carrés de chocolat blanc dans chaque ramequin et repasser au four encore 8 minutes.

Déguster immédiatement pour un cœur bien fondant.

  Moelleux au Chocolat Coeur blanc fondant

a - Mon-accordPas aisé d’accorder le chocolat à un vin. Il faudra faire en fonction de l’humeur du moment, et comme l’humeur autour d’un gâteau au chocolat est joyeuse, du moins le plus souvent, j’aurais tendance à l’accompagner d’une petite coupe de Champagne ou autre méthode traditionnelle

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 06:30

Les pets de nonne évoquent chez moi le souvenir de mercredis après-midis avec mes frères, Matthieu et Cyrille, dans la cuisine, autour de la toile cirée, en train de préparer la pâte des fameux « pets ». C’était toujours Matthieu qui prenait l’initiative. «Cet aprèm’, on fait des pets de nonne ! » « Encore ! » s’écriait maman, qui craignait davantage l’état de la cuisine après l’ouragan, que l’indigestion qui nous menaçait.

Je me rappelle le délice dans nos yeux en regardant frire ces petites boules de pâtes, puis en les saupoudrant plus que généreusement de sucre glace. Mais par-dessus tout, c’est le côté gourmand, la texture croustillante, puis moelleuse, lorsque l’on croquait dans ces pâtisseries. Recréer ce délice est pour moi comme un retour aux sources, un véritable bonheur tant gustatif que psychologique.

Depuis que « j’ai grandi » j’aime y ajouter une goutte de « schnaps » ou deux à la pâte. Selon ce que je trouve dans mon placard à alcool, j’y ajoute tantôt de la Prune, tantôt du rhum. Cela ajoute aux pets de nonne un petit caractère sympathique.

  Pets de Nonne

Les ingrédients pour 4 personnes:

 100g de farine

 50g de fécule de maïs (type Maïzéna)

 50g de beurre salé

 3 oeuf

 2 cuillers à soupe de sucre en poudre

 1 sachet de sucre vanillé

 1 sachet de levure chimique

 Quelques gouttes de rhum

 Sucre glace

 

Préparation
1.
Dans une jatte, battre les œufs et y ajouter les sucres et le rhum. Battre l’ensemble. Incorporer ensuite la farine et la fécule de maïs progressivement. Faire fondre le beurre et l’ajouter également. Mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte dense et homogène.

 

2. Faire chauffer l’huile de friture. Déposer l’équivalent d’une cuiller à soupe de pâte dans le bain de friture et recommencer. Remuer afin que les pets de nonne soient cuits uniformément. La cuisson des pets de nonne prend 3 minutes environ.

 

3. A la sortie du bain de friture, mettre les pets de nonne sur du papier absorbant. Déposer ensuite sur le plat de service et saupoudrer de sucre glace. Servir immédiatement.

  Pets de Nonne 1

a - Mon-accordJ’aime associer ce type de gourmandise avec un verre de cidre, c’est délicieusement régressif, ou presque !

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
24 septembre 2010 5 24 /09 /septembre /2010 06:30

Voici une petite tarte salée comme je les aime, simple et délicieuse à la fois. Ce qui me plait avec les tartes c’est qu’elles constituent un repas complet, très rapide à préparer la plupart du temps.

Cette tarte est très agréable chaude en plat principal, mais aussi froide coupée en petits dés pour l’apéritif ou dans une salade….

 Quiche à la Courgette

Les ingrédients pour 4 personnes:

 1 rouleau de pâte feuilletée

 2 courgettes coupées en cubes

 2 cuillers à soupe de fromage frais (type Saint Morêt)

● 4 cuillers à soupe de lait

 100g de mozzarella coupée en petits morceaux

 100g de lardons fumés

 2 échalotes émincées

 2 gousses d’ail écrasées

 2 œufs

 1 cuiller à café d’herbes de Provence

4 cuillers à soupe d’huile d’olive

½ cuiller à café de sel

½ cuiller à café de poivre


Préparation
1.
Dans une sauteuse, faire chauffer l’huile d’olive et y jeter les échalotes. Lorsque celles-ci sont devenues translucides, ajouter les dés de courgette, l’ail et les herbes de Provence. Bien remuer, couvrir et laisser cuire une vingtaine de minutes à feu doux.

 

2. Faire cuire les lardons.

 

3. Faire cuire la pâte feuilletée à blanc. Pendant ce temps, battre les œufs dans une jatte et y ajouter le lait, le fromage frais, la mozzarella, le sel et le poivre.

 

4. Sur le fond de tarte disperser les lardons, ainsi que les courgettes et verser dessus le mélange précédemment obtenu. Passer au four une trentaine de minutes à 180°C, jusqu’à ce que la tarte soit bien dorée.

 Quiche à la Courgette2

a - Mon-accordUn petit blanc sec sera très bien sur cette tarte savoureuse. Pourquoi ne pas opter pour un Touraine blanc ?

 

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 06:30

Lors d’un tout récent week end à la mer, nos sympathiques voisins, de retour d’une virée en pêche, nous ont apporté des seiches. Non contents d’avoir déjà préparé nos traditionnelles araignées de mer, nous avons décidé d’inviter ces mollusques à notre menu. Il faut dire que dans la famille, nous n’avons pas ce qu’on appelle des « appétits d’oiseau ». Bien au contraire.

Toujours est-il que nos généreux fournisseurs avaient pris le soin de nous mâcher le travail en préparant les seiches et en les nettoyant. Et c’est les doigts tout tâchés de noirs qu’ils nous ont tendu la belle assiette de blancs de seiche, sans oublier de me rappeler que ces dernières nécessitaient une cuisson longue pour éviter d’avoir la sensation de manger de la chambre à air…

 Seiches à la Tomate et à l'Ail 2

Les ingrédients pour 6 personnes:

 500g de seiches coupées en petits carrés

 1 grosse boîte de pulpe de tomate

1 cuiller à soupe de concentré de tomate

 2 oignons émincés

1 échalote émincée

10 gousses d’ail écrasées

3 cuillers à soupe d’huile d’olive

 15cl de vin blanc sec

1  cuiller à soupe de persil plat émincé

½ cuiller à café de mélange de poivres concassés

½ cuiller à café de fleur de sel


SeichesPréparation
1.
Dans une sauteuse, faire chauffer l’huile d’olive et y jeter les oignons et les échalotes. Lorsque les oignons ont blondi, ajouter les petits carrés de seiche. Remuer et mouiller avec le vin blanc. Couvrir et laisser cuire une dizaine de minutes. Oter le couvercle, remuer et laisser réduire quelques minutes.

 

2. Ajouter la pulpe de tomate, le persil, ainsi que 8 gousses d'ail et le concentré de tomates et bien mélanger l’ensemble. Couvrir et laisser cuire 45 minutes à feu doux. A 5 minutes de la fin de la cuisson, ajouter les deux gousses d'ail restantes.

La cuisson longue permet à la seiche de s’attendrir. Un cuisson trop courte rend la seiche très caoutchouteuse. N’hésitez pas à l’allonger le temps de cuisson si cela vous semble opportun.

 

Servir avec du riz basmati par exemple.

 

Seiches à la Tomate et à l'Ail

a - Mon-accordPour ce plat bien méditerranéen, je choisis un vin du Sud Est, un Côtes de Provence blanc, à la fois frais et structuré.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
17 septembre 2010 5 17 /09 /septembre /2010 06:30

Cuisiner et savourer des coques sonne toujours pour moi comme une évasion, comme un petit goût de vacances. Je m’en lèche les babines rien que d’y penser. D’ailleurs, quand je mange des coques, je m’en lèche les doigts, et je suce même les coquillages juste pour être sûre de ne pas perdre une goutte de sauce, c’est dire !

Si je cuisine souvent les moules avec du cidre, comme alternative intéressante aux moules – ou patagos- à la crème d’ail, je n’avais jamais essayé cette recette avec des coques. La différence n’est pas particulièrement notable mais c’était une bonne excuse de se sentir un tout petit peu en vacances... Et aussi de cuisiner avec l'une des bouteilles de cidre que m’ont envoyé 750g et « A l’Origine du Cidre ».

  Tagliatelles aux Coques Cuites au Cidre 2

Les ingrédients pour 4 personnes:

 300g de tagliatelles fraîches

 600g de coques

 1 poireau émincé

 3 échalotes émincées

 1 cuiller à soupe de persil frais ciselé

 4 gousses d’ail écrasées

 20cl de cidre brut

 20cl de crème liquide

2 cuillers à soupe de beurre salé

3 cuillers à soupe d’huile d’olive

½ cuiller à café de poivre blanc


Préparation
1.
Dans une cocotte, faire chauffer le beurre avec l’huile d’olive et y jeter les échalotes, le poireau et l’ail. Faire fondre le tout puis ajouter le persil. Remuer, ajouter les coques, mouiller de cidre, couvrir et laisser cuire à feu moyen pendant 2 à 4 minutes. Remuer une première fois, de sorte à homogénéiser la cuisson. Lorsque toutes les coques sont ouvertes, retirer le liquide, puis ajouter la crème et mélanger vigoureusement afin de la répartir uniformément. Poivrer. Réserver au chaud.

 

2. Faire cuire les pâtes fraîches al dente.

 

3. Dans une sauteuse, mélanger les tagliatelles avec les coques cuites. Servir immédiatement.

  Tagliatelles aux Coques Cuites au Cidre

a - Mon-accordDu cidre brut bien sûr !

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 06:30

Voici une autre recette qui me trottait dans la tête depuis quelques temps. Si j’aime à décliner ce type de plat à l’infini, je n’avais jamais réellement mis une recette par écrit. En effet, je prépare bien souvent ce type de plat avec les ingrédients dont je dispose sur le moment, si bien que mes recettes varient d’une fois sur l’autre.

Pour celle-ci, j’ai trouvé de très jolies courgettes jaunes, d’un producteur bio sur le marché. J’ai eu envie de les intégrer à cette version de mon poulet aux cacahuètes. De même, ne disposant pas de nouilles chinoises, j’ai réalisé ce plat avec des tagliatelles fraîches.

C’était également l’occasion de mettre à l’honneur le Cuisimiel qui m’a été envoyé par Regioneo et Les Ruchers du Gué. Il s’agit d’une gamme de miels agrémenté d’épices et d’aromates.

  Pad Thaï

Les ingrédients pour 4 personnes:

 200g de tagliatelles

 2 escalopes de poulet

 4 cuillers à soupe de cacahuètes

 1 courgette

 1 poivron jaune

 1 grosse poignée de germes de soja

 1 cuiller à café de ciboulette ciselée

 1 cuiller à soupe d’huile d’olive

 

Pour la sauce

 2 cuillers à soupe de Cuisimiel volailles et viandes blanches

 2 cuillers à soupe de sauce soja

 20cl de cidre brut

 le jus d’un citron vert

 le jus d’un citron

2 cuillers à soupe de beurre de cacahuètes

1 gousse d’ail écrasée

½ cuiller à café de gingembre frais râpé

½ cuiller à café de purée de piment


Préparation
1.
Faire cuire les pâtes al dente. Réserver.

 

2. Couper les escalopes de poulet en lanières. Couper la courgette et le poivron en dés. Préparer la sauce en mélangeant l’ensemble des ingrédients.

 

3. Dans un wok ou une sauteuse, faire chauffer l’huile d’olive et y jeter les lanières de poulet. Lorsque celle-ci sont blanches, ajouter les courgettes, les poivrons et la ciboulette. Remuer, couvrir et laisser cuire une vingtaine de minutes en remuant de temps en temps. Ajouter les cacahuètes, les germes de soja, ainsi que la sauce. Bien mélanger le tout pour homogénéiser et laisser encore cuire deux minutes.

 

4. Ajouter les tagliatelles et mélanger le tout. Servir immédiatement.

  Pad Thaï 2

a - Mon-accordPour ce plat je pense qu’un vin de cépage Chardonnay serait intéressant. Pour cela on optera pour un Vin de Pays, du Val de Loire par exemple.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 06:30

Voici une recette que j’ai imaginée après avoir été sollicitée par Regioneo et Les Ruchers du Gué, pour réaliser une recette avec du Cuisimiel. Il s’agit d’une gamme de miels aromatisés aux épices et aromates. J’ai choisi le Cuisimiel pour volailles et viandes blanches. Ce miel contient un mélange de curcuma, de piment, de persil, de fenurec, d’échalote, de sauge, entre autres aromates.

 

Même si je n’ai pas vraiment respecté le titre de mon Cuisimiel, les épices et aromates qu’il contenait m’ont immédiatement inspiré ces petites brochettes de Saint-Jacques en sucré-salé, accompagnées pour changer de l’ordinaire.   

  Brochette de Saint-Jacques 4

Les ingrédients pour 4 personnes:

 12 noix de Saint-Jacques sans le corail

 12 fines tranches de jambon cru

 2 cuillers à soupe de Cuisimiel pour viandes blanches

 50g de mâche

 50g de roquette

10 cerneaux de noix

70g de Grana Padano râpé

10cl d’huile d’olive

2 cuillers à soupe d’huile de noix

½ cuiller à café de mélange de poivres concassés

½ cuiller à café de fleur de sel


Préparation
1.
Préparer le pesto en mixer ensemble la mâche, la roquette, les cerneaux de noix, le parmesan, le Grana Padano, l’huile d’olive, le sel et le poivre. Ajouter un peu d’huile d’olive au besoin. Réserver.

 

2. Barder chaque noix de Saint-Jacques d’une tranche de jambon cru pliée en deux dans le sens de la longueur. Mettre 3 noix de Saint-Jacques sur chaque brochette. Faire tremper chaque brochette dans le Cuisimiel pour viandes blanches.

 

3. Dans une sauteuse, faire fondre le beurre et à feu moyen, y faire cuire chaque brochette, une à deux minutes de chaque côté. Il faut que les noix de Saint-Jacques soient dorées.

 

4. Déposer dans l’assiette de service avec un peu de pesto.

  Brochette de Saint-Jacques 2

a - Mon-accordLe mélange sucré-salé pourra très bien faire appel ici à un vin blanc liquoreux pour un parallèle de saveurs et de textures. Pourquoi ne pas opter pour un Coteaux-du-Layon ? Produit à partir du cépage Chenin Blanc, il est originaire de la Loire.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article
10 septembre 2010 5 10 /09 /septembre /2010 06:30

Voici encore une recette aux abricots de fin de saison. J’avais fait une compote avec les abricots de notre jardin sans rien y ajouter que de l’eau et je l’avais mise en bocaux. Voici une délicieuse façon de l’accommoder, tout en profitant des derniers beaux jours de l’été…

 Sorbet à l'Abricot 2

Les ingrédients pour environ 1, 5L de sorbet:

 800g d’abricots frais bien mûrs

 120g de sucre en poudre

 2 blancs d’œuf


Sorbet à l'AbricotPréparation
1.
Dénoyauter les abricots et les couper en quartiers. Dans une casserole, faire chauffer les abricots avec le sucre dans un fond d’eau. Laisser cuire à feu très doux pendant 30 minutes en remuant de temps en temps. Mixer très finement la compote obtenue. Laisser refroidir et placer au réfrigérateur pendant deux heures.

 

2. Monter les blancs en neige et les incorporer délicatement à la compote. Verser le tout dans la sorbetière et laisser turbiner.

 

La plupart du temps, la sorbetière ne permet pas une prise parfaite de la glace et, par conséquent, il est nécessaire de placer la glace ou le sorbet au congélateur après le passage à la sorbetière. Sortir un quart d’heure avant le service.

Sorbet à l'Abricot 3

 

a - Mon-accordUn vin blanc liquoreux mais pas trop intense en sucre pour ne pas alourdir le dessert. Un Cérons, sera à propos, frais, vif et léger, il ne contient pas autant de sucre résiduel qu’un Sauternes par exemple.

Repost 0
Publié par Jeanne Girardot
commenter cet article